Marie-Françoise Kurdziel

De Wikimanche

Marie-Françoise Kurdziel.

Marie-Françoise Kurdziel, née vers 1958, est une femme politique de la Manche, enseignante de profession.

Elle termine sa carrière professionnelle comme directrice d'un collège français de l'étranger [1].

Elle est secrétaire départementale du Front national dans la Manche [1].

Elle est d'abord élue conseillère municipale à Saint-Quentin-sur-le-Homme en 2008, poste qu'elle conserve jusqu'en 2014 [1].

Elle se présente ensuite comme militante du Front national à plusieurs élections. Elle échoue successivement aux élections sénatoriales de 2011, aux élections législatives de 2012, dans la circonscription de Granville-Avranches (9,79 %), et aux élections départementales de 2015, dans le canton de Pontorson, avec Michel Meigne (26,99 % au premier tour et 30,36 % au second tour). Elle est finalement élue conseillère régionale FN aux élections régionales de 2015 sur la liste menée par Nicolas Bay.

En décembre 2019, elle devient responsable départementale du Rassemblement national, succédant à Jean-Jacques Noël, démissionnaire [2].

En 2020, la liste qu'elle emmène aux élections municipales à Saint-Quentin-sur-le-Homme est battue par celle de Stéphane Grall, elle occupe alors le seul siège d'opposition [3].

En mai 2020, après l'assassinat de Jean Dussine, président de l'association cherbourgeoise d'aide aux migrants Itinérance, elle publie sur le site manchois du Rassemblement national un tweet dans lequel elle parle d'« arroseur arrosé », avant de le retirer devant les protestations qu'il suscite [4].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 « Marie-Françoise Kurdziel », La Gazette de la Manche, site internet, 16 décembre 2015.
  2. Julien Munoz, « Jean-Jacques Noël quitte la vie politique », La Presse de la Manche, 15 janvier 2020.
  3. « Saint-Quentin-sur-le-Homme et sa maigre opposition », Ouest-France, 17 mars 2020.
  4. Le tweet du RN qui ne passe pas », Ouest-France, 16 mai 2020.