Henri Menut

De Wikimanche

Henri Menut, né à Paris (8e arrondissement) le 25 mai 1841 et mort à Cherbourg le 20 janvier 1924, est un homme politique de la Manche, maire de Tourlaville puis de La Glacerie.

Il est le fils d'Étienne-Jean-Baptiste Menut et Victoire Jacquet-Delahaye.

Installé avec sa famille en 1849 à Cherbourg, suite à la nomination de son père comme responsable de l'usine à gaz d'Équeurdreville en construction, il devient ingénieur des Arts et métiers. Il se marie à Cherbourg le 2 octobre 1865 avec Émilie Tostain.

Il dirige une briqueterie quand il entre au conseil municipal de Tourlaville en 1868. Devenu adjoint, il est élu maire de cette ville en 1890, et conserve son mandat jusqu'à sa révocation en 1892.

Après la scission du village des verriers d'avec Tourlaville, il bat Charles Maurice Cabart-Danneville et devient le premier maire de La Glacerie, en 1901. Réélu, il ne se représente pas aux élections de 1919.

Notable local, membre de la loge cherbourgeoise La Fidèle maçonne, il cumule les titres (président du conseil d'arrondissement, suppléant du juge de paix d'Octeville, inspecteur de l'enseignement technique, vice-président des directions de la Caisse d'Épargne, vice-consul du Royaume-Uni, puis de la République du Portugal).

Féru d'histoire locale, il publie également une Histoire de La Glacerie, et fonde le musée de la manufacture royale des glaces, ouvert en 1913 et détruit lors des bombardements de juin 1944.

Distinctions

Il est officier d'académie 1883, officier de l'instruction publique 1889, chevalier de la Légion d'honneur 1909 et chevalier du Mérite agricole 1921).

Hommage

Une rue de Cherbourg-Octeville porte son nom, ainsi qu'un groupe scolaire de La Glacerie, et une salle de sports utilisée par deux associations sportives de La Glacerie : Soupl'in et l'US La Glacerie Tennis de table.

Article connexe