Château des Matignon

De Wikimanche

Grand étang et façade sud-est

Le château des Matignon est un monument historique de la Manche, situé à Torigny-les-Villes.

Il est la résidence de la célèbre famille des Matignon pendant plus de trois cents ans de 1450 à la Révolution. Fortement endommagé à la Révolution, il ne reste plus aujourd'hui que la partie sud, utilisée comme mairie [1].

De style Louis XIII, il abrite de nombreuses tapisseries d'Aubusson (17es.) et des meubles régionaux (19es.) et le musée du sculpteur local Arthur Le Duc (1848-1918).

Le château donne directement sur une promenade boisée agrémentée d'étangs.

Le château des Matignon.

Il est la propriété de la commune de Torigni-sur-Vire.

Histoire

Façade nord, aile droite.

Vers 1135, Robert de Gloucester érige une forteresse qui à partir de 1540 laisse place à un nouveau château construit en trois fois[2].

  • Entre 1540 et 1548, Joachim de Matignon, lieutenant général du roi en Normandie, édifie la façade orientale, deux pavillons, un corps de logis et le petit pavillon de l'escalier nord[2].
  • Jacques II de Matignon achève en 1588 le doublement du corps principal du logis et la construction de la partie sud[2].
  • Entre 1688 et 1711, Jacques III de Matignon fait bâtir le pavillon sud-ouest[2].

Il comprend alors trois ailes en U encadrant une cour d'honneur ouvrant à l'ouest sur la Cour aux canons[1].

Au XVIIIe siècle, le château de Torigni est déjà renommé, tant pour lui-même que pour les œuvres qu'il contient. Le château trône au centre d'un vaste domaine de 320 hectares comprenant un grand jardin, une vaste esplanade, une orangerie, des terrasses, des écuries et plusieurs étangs alimentés par des cascades [3] . Ses visiteurs comparent souvent son immense parc à celui de Versailles [3]. On aime aussi y admirer les nombreuses peintures qu'il recèle, ainsi que ses tapisseries de haute lisse et des statues [3].

Le château est fortement endommagé pendant la Révolution[1]. En décembre 1793, les biens des Monaco étant mis sous séquestre, le château est transformé en prison, jusqu'en janvier 1795 [3].

En mars 1805, le château est adjugé au général Santerre, qui ne peut réunir la somme demandée [3]. Il est de nouveau mis en vente et acheté par un mandataire des deux frères Matignon, qui garde finalement le marché pour lui [3]. Il fait couper les futaies, abattre la serre de l'orangerie, détruire les cascades, avant de revendre le château à un nouveau propriétaire qui commence à le démolir [3]. En 1817, le maire d'alors, Jacques Le Chartier de la Varignière, décide le conseil municipal à racheter la seule aile qui reste pour en faire la mairie [1]. Vers 1840, la municipalité fait construire le pavillon est pour rétablir un équilibre rompu par les démolitions [1].

Il est classé Monument historique (MH) en 1840[4].

Les bombardements subis par Torigni-sur-Vire le 12 juin 1944 n'épargnent pas l'édifice, qui est encore sévèrement endommagé [1]. Les municipalités successives se sont appliquées à le reconstruire et lui redonner un peu de son lustre.

Architecture

La pierre rouge de la façade nord

Brèche rouge ou poudingue du château des Matignon, façade nord, avec inclusions de quartz.

Selon Dominique Riche, président de l’association culturelle de Torigny-les-Villes, qui a fait une recherche sur la pierre de couleur lie de vin du chàteau des Matignon, il s'agit d'un poudingue, provenant, selon toutes probabilités, de la carrière de Troisgots, qui n'est plus en exploitation, mais est toujours visible le long de la Vire, juste avant d'arriver à La Chapelle-sur-Vire (en allant vers Troisgots).

Le château de Canisy utilise abondamment cette pierre volcanique, de même l'église de Troisgots et bien des édifices de la région saint-loise. C'est une pierre d'origine volcanique commune dans toutes les régions hercyniennes. En l’occurrence, il s'agit d'un « poudingue avellanaire monogénétique » : la couleur rouge est due aux oxydes contenus dans le liant, assez spécifique des sols de notre région, plutôt ferrugineux [5].

Fréquentation

2010 2011 2012 2013 2014
Visiteurs 800 952 790
« Fréquentation des musées », Patrimostat, Direction générale des patrimoines, Département de la politique des publics.

Administration

Adresse : place Charles-de-Gaulle
50160 Torigni-sur-Vire
Tél. 02 33 56 71 44
Ouverture : tous les jours en juillet et août de 14 h 30 à 18 h, et les deux derniers week-ends de juin et les deux premiers week-ends de septembre
Visites guidées : tarif 6 € (adulte), 2 € (enfant).

Situation

Chargement de la carte...

Bibliographie

  • Gaëtan Guillot, « Le château de Torigny », La Normandie monumentale et pittoresque, édifices publics, églises, châteaux, manoirs, etc.. Manche 1re [-2e] partie., édit. Lemale et Cie, Le Havre,1899, p. 81-92. (lire en ligne)

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 et 1,5 Site officiel de Torigni-sur-Vire, consulté le 12 juillet 2015.
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 « Le château des Matignon, une histoire tumultueuse », Ouest-France, 27 juillet 2020.
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 3,4 3,5 et 3,6 Jean-Paul Bourdon, « Introduction sur Georges Green », Études rurales, n° 127-128, 1992, p. 191-200 (lire en ligne).
  4. « Notice n°PA00110620 », base Mérimée (architecture), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture.
  5. Discussion sur Wikimanche : « La pierre rouge du château des Matignon à Torigni-sur-Vire ».

Liens internes