Église Saint-Ouen de Linverville (Gouville-sur-Mer)

De Wikimanche

(Redirigé depuis Église Saint-Ouen (Gouville-sur-Mer))
Église Saint-Ouen de Linverville

L'église Saint-Ouen de Linverville est un édifice catholique de la Manche situé à Gouville-sur-Mer, dans l'ancienne commune de Linverville.

Histoire

Elle est dédiée à saint Ouen qui, selon la tradition, partant évangéliser les îles Anglo-Normandes fonde la communauté religieuse de Linverville. Pourtant, elle n'est pas mentionnée avant une donation faite à l'abbaye de Lessay au 11e siècle [1].

Pendant la Guerre de Cent Ans, les Anglais débarquent en 1385 dans un petit havre aujourd'hui ensablé et ravagent l'église [1].

Le clocher est reconstruit au 15e siècle avec l'aide de Guillaume Wolton, seigneur anglais du lieu, représentant du régent, le duc de Bedford [1]. Il est de nouveau détruit pendant les guerres de religion par les Huguenots accompagnant Gabriel Ier de Montgommery, débarqué à Linverville en 1574 [1]. Il est à nouveau reconstruit avec l'aide de la famille Montgommery [1].

L'église a été remaniée au 18e siècle [2].

La chapelle sud date de 1840.

Suite à la loi de séparation des Églises et de l'État, l'inventaire y fut mené en 1906 comme le rappelle une inscription sur la porte nord.

En janvier 2011, le conseil municipal de Gouville-sur-Mer a voté des travaux de restauration (maçonnerie et toiture) [3]. Une association milite pour la sauvegarde de l'église.

Visite et description

Croisée du transept

Les piliers romans de la croisée du transept sont ornés, à l'ouest, de deux visages sculptés. Ils sont surmontés d'une croisée d'ogives typique du gothique.

« La croisée du transept a été élevée dans les dernières décennies du Moyen Âge, après la longue crise de la guerre de Cent Ans. La nef et le chœur ont été reconstruits dans les dernières années de l'Ancien Régime, avant que ne se déchaîne la tourmente révolutionnaire. Deux époques, deux styles, mais une même pierre grise, un même plan modeste, une même foi simple : le type même de l'église villageoise [4]. »

Retables et statues

Vitraux

  • Vitrail de la « pêche miraculeuse » (1900)
  • Vitraux de la nef, réalisés par l'atelier Duhamel-Marette d'Évreux (Eure) sont datés de 1900. Ils représentent des scènes de la vie du Christ sur un fond de paysages en grisaille.

Ex-voto marins

Article détaillé : Ex-voto de Gouville (église Saint-Ouen de Linverville)

Bibliographie

  • Marcel Lelégard, « Églises de Linverville et de Montcarville », Annuaire des cinq départements normands, congrès de Coutances, 1993, p. 14-18.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 Panneau d'informations photographié en 2019.
  2. Michel de La Torre, 50. Manche - L'art et la nature de ses 599 communes, éd. Nathan, 1985.
  3. Ouest-France, 21 janvier 2011.
  4. Bernard Beck, « Églises et abbayes du Cotentin », Le Cotentin, éd. Manche-Tourisme, 1977, p. 141.

Liens internes

Lien externe