Sergenterie de Carentan

De Wikimanche

La sergenterie de Carentan est une ancienne circonscription administrative de la Manche.

Elle ressortissait aux élections de Carentan et de Saint-Lô, qui faisaient elle-mêmes partie de la généralité de Caen.

Il en est fait mention en 1612/1636 sous la forme sergeanterie de Carentan [1], et en 1713 sous la forme sergenterie de Carentan [2].

Elle relevait en 1612/1636 de l'élection dite de Carentan et Saint-Lô, et comprenait la ville de Carentan et ses faubourgs, compris Beaumont, Rougeval et Pontmeauque Douve [3], ainsi que 13 paroisses :

  1. Auville.
  2. Beuzeville-sur-le-Vey.
  3. Brévands.
  4. Catz.
  5. Graignes, ancienne paroisse puis commune réunie au Mesnil-Angot sous le nom de Graignes-Mesnil-Angot.
  6. Le Mesnil-Angot, ancienne paroisse puis commune réunie à Graignes sous le nom de Graignes-Mesnil-Angot.
  7. Le Mesnil-Véneron.
  8. Montmartin.
  9. Saint-Aubin-de-Losque, ancienne paroisse puis commune réunie à Saint-Martin-des-Champs sous le nom des Champs-de-Losque.
  10. Saint-Hilaire.
  11. Saint-Martin-des-Champs, ancienne paroisse puis commune réunie à Saint-Aubin-de-Losque sous le nom des Champs-de-Losque.
  12. Saint-Pellerin.
  13. Tribehou.

En 1713, la sergenterie se trouvait partagée entre les deux élections : l'élection de Carentan conservait Auville, Brévands, Beuzeville-sur-le-Vey, Carentan, Catz, Montmartin, Saint-Hilaire et Saint-Pellerin, les autres paroisses revenant à l'élection de Saint-Lô.

Notes et références

  1. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BN, ms. fr. 4620]
  2. Dénombrement des généralités de 1713 [BN, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  3. La communauté du Pont d'Ouve fut réunie à celle de Carentan; elle n'eut apparemment jamais le statut de paroisse.