Jacques Prévert

De Wikimanche

Jacques Prévert en 1961

Jacques Prévert, né à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) le 4 février 1900, mort à Omonville-la-Petite le 11 avril 1977, est un poète de la Manche.

Dans la Hague

Tombes de Michèle, Janine et Jacques Prévert, cimetière d'Omonville-la-Petite
Galets sur la tombe de Jacques Prévert

Jacques Prévert découvre le cap de la Hague dès les années 1930 avec ses amis de la troupe théâtrale du Groupe Octobre.

En septembre 1970, le poète achète une maison au Val, à Omonville-la-Petite [1]. Il y vit jusqu’à sa mort.

Plusieurs mois de travaux sont nécessaires pour aménager la maison. Ami de Jacques Prévert, le décorateur de cinéma Alexandre Trauner, qui l'a dénichée, supervise les travaux. Pendant ce temps, le poète s'est installé à L'Erguillère, chambre n° 7, hôtel qui domine port Racine à Saint-Germain-des-Vaux [2].

Au début, Jacques Prévert et sa femme Janine ne séjournent au Val que six mois par an. Puis ils décident d'y vivre à temps complet. Les amis du poète défilent : Mouloudji, Yves Montand, Ursula Vian, Marcel Duhamel et son frère Pierre Prévert [3].

Jacques Prévert repose dans le cimetière d’Omonville-la-Petite auprès de sa femme, Janine, de sa fille, Michèle et de son ami et voisin Alexandre Trauner.

Le jardin Jacques-Prévert est créé après sa mort à Saint-Germain-des-Vaux en hommage au poète, à partir d'arbres offerts par ses amis. Sa maison, rachetée par le conseil général, abrite un musée consacré à l'auteur.

Hommages

Signature.

Auteur ayant le plus d'établissements scolaires à son nom, six écoles de la Manche sont baptisées en son honneur : une école maternelle à Avranches et à Beaumont-Hague, une école primaire à Cérences, Cherbourg-Octeville et Villedieu-les-Poêles et un collège à Coutances.

Son nom a également été donné à la bibliothèque municipale de Cherbourg-Octeville.

Plusieurs communes de la Manche ont également donné son nom à l'une de leurs voies : voir l'article détaillé Jacques-Prévert (odonyme)

Bibliographie

Livres
  • Dominique Gros, Jacques Prévert à la Hague, Corlet, 2003
Articles
  • Jean-François Hamel, « Jacques Prévert n'a pas transformé Omonville-la-Petite en mini Saint-Tropez », La Presse de la Manche, 1er septembre 1972
  • Roland Godefroy, « Le dernier silence de Prévert », La Presse de la Manche, 12 avril 1977
  • Roland Godefroy, « Omonville-la-Petite est triste comme un ciel de Brest », Le Quotidien de Paris, 12 avril 1977
  • Jean-François Hamel, « Jacques Prévert repose au cœur de sa Hague adoptive », La Presse de la Manche, 14 avril 1977
  • Roland Godefroy, « La mort d'un poète à travers la presse », La Presse de la Manche, 28 avril 1977
  • François Simon, « Ça fait dix ans que Prévert est mort de son vivant », Ouest-France, 13 avril 1987

Notes et références

  1. « Nos années 70 », La Presse de la Manche, hors-série, novembre 2012, p. 151.
  2. Côté Ouest Maisons, n° 75, avril-mai 2008.
  3. Cléophée de Turckheim, « La Hague et son Prévert ! », Côté Ouest Maisons, n° 80, février-mars 2009.

Liens internes

Liens externes