Bauptois

De Wikimanche

Le Bauptois est un ancien territoire de la Manche centré sur la paroisse puis commune de Baupte, autrefois siège d'un archidiaconé et d'un doyenné.

  • Prononciation. — API : [bo'twa]; transcription francisée : bô-toi (le -p- est muet).

Le nom du Bauptois figure dans celui de la commune des Moitiers-en-Bauptois.

Il a également servi à localiser :

  • la paroisse d'Appeville, autrefois Appeville-en-Bauptois,
  • la paroisse de Baudreville, passagèrement Baudreville-en-Bauptois,
  • la paroisse de Beuzeville, appelée Beuzeville-en-Bauptois du 14e au 18e siècle, et aujourd'hui Beuzeville-la-Bastille,
  • la paroisse de Bretteville, appelée Bretteville-en-Bauptois au 13e siècle, et aujourd'hui Bretteville-sur-Ay,
  • la paroisse de Cretteville, parfois appelée Cretteville-en-Bauptois au 18e et 19e siècles.
  • la paroisse d'Houtteville, appelée Houtteville-en-Bauptois à la fin du 17e siècle.

Toponymie

Attestations anciennes

  • pagum qui appellatur Balteis 1027 [1].
  • in Baltesio 1105 [2], 1115 [3].
  • Balteis 1186 [4], 1185/1188 [5].
  • Bauteis 1185/1188 [6].
  • in Baltesio 1185/1188 [7].
  • Baupteiz 1273 [8].
  • Guillaume Bauteis 1274 [3].
  • R[obertus] Gouberti, archidiaconus de Bautesio 1281 [9].
  • decanus de Bauptesio 1299 [10], 1332 [11].
  • Bautheis 1320/1325 [12].
  • archidiaconatus de Baptesio 1332 [13], 1351/1352 [14].
  • decanatus de Baptesio 1351/1352[15].
  • Guillelm[us] Evariac[us], archidiacon[us] de Baptesio 1377 [16].
  • Baupteys 1397 [3].
  • Bauptez 1417 [3], 1437 [17].
  • Bautes 1553 [18].
  • Bautés 1554 [19].
  • Bauttez 1554 [20].
  • Baptezis 1648 [21].
  • Bapteze 1648 [22].
  • Bautois 1677 [23], 1689 [24], 1696 [25].
  • Beauptois 1713 [26], 1735 [27], 1763 [28].
  • Bauptois 1769 [3].
  • Beautois 1753/1785 [29].
  • Bauptois 1789 [30].
  • Beauptois 1830 [31], 1837 [32].
  • Marais du Beauptois 1835/1845 [33]. — Le e de Beauptois a été rajouté après coup.

Étymologie

Le nom du Bauptois représente un ancien dérivé adjectival en -eis, tardivement francisé en -ois (la première attestation date du 17e siècle), du nom de la paroisse de Baupte. Il est difficile de dire si cette dérivation est médiévale (cas le plus probable) ou gallo-romane. Dans ce dernier cas (dont on ne possède aucune preuve), le nom reposerait sur l'étymon gallo-roman °BALTE(N)SE, « de Baupte ».

Odonymes

Plusieurs odonymes de la Manche font référence au Bauptois :

Noms dérivés

La forme ancienne du nom du Bauptois semble s'être fixée dans un ancien patronyme de la Manche °BAUTAIS, lui-même à l'origine du nom d'un hameau et de celui d'une ferme, dont la forme a évolué avec celle du toponyme :

  • La Bauptoiserie, hameau à Périers. — la Bautaiserie 1753/1785 [36], la Beauptoisserie f-18e s. [37], la Beauptoiserie 1835/1845 [38], 1978, 1993 [35], la Bauptoiserie 1978, 1993 [35], 2007 [39].
  • La Bauptoiserie, ferme à Gonfreville. — la Botezière 1835/1845 [33], la Bauptoiserie 1954 [40], 2007 [39].

Notes et références

  1. Marie Fauroux, Recueil des actes des ducs de Normandie (911-1066), Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XXXVI, Caen, 1961, p. 182, § 58.
  2. Gallia christiana, t. XI, Imprimerie Royale, Paris, 1759, Instr., p. 109C.
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 et 3,4 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 76.
  4. Gallia christiana, p. 248B.
  5. Léopold Delisle, Recueil des actes de Henri II, revu et publié par Élie Berger, Imprimerie Nationale, Paris, t. II, 1920, p. 299, § DCLXXIX.
  6. Ibid.
  7. Ibid, p. 301.
  8. Julie Fontanel, Le cartulaire du chapitre cathédral de Coutances, Archives départementales de la Manche, Saint-Lô, 2003, p. 359, § 227.
  9. Julie Fontanel, op. cit., p. 125, § 28.
  10. Ibid., p. 338, § 207.
  11. Auguste Longnon, Pouillé du Diocèse de Coutances, in Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 325B.
  12. François de Beaurepaire, op. cit., p. 79.
  13. Auguste Longnon, op. cit., p. 322D.
  14. Auguste Longnon, Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, op. cit., p. 372E.
  15. Ibid., p. 374E.
  16. Julie Fontanel, op. cit., p. 516, § 549.
  17. François de Beaurepaire, op. cit., p. 158.
  18. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. II), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXII, Caen, 1895, p. 27.
  19. Ibid., p. 111.
  20. Ibid., p. 132.
  21. « Benefices du dioceze de Coutances », p. 1, in Pouillié general contenant les benefices de l’Archevesché de Rouen […], chez Gervais Alliot, Paris, 1648.
  22. Ibid., p. 13.
  23. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  24. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, Collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  25. François de Beaurepaire, op. cit., p. 140 s.n. Houtteville.
  26. Dénombrement des généralités de 1713 [BnF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  27. Nouveau dénombrement du royaume par generalités, elections, paroisses et feux […], t. II, Impr. Pierre Prault, Paris, 1735, p. 53.
  28. Abbé Expilly, Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France, Amsterdam, t. I, 1763, p. 628b.
  29. Carte de Cassini.
  30. Jean Adigard des Gautries & Fernand Lechanteur, “Les noms de communes de Normandie”, in Annales de Normandie XIII (juin 1963), § 313.
  31. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, Auguste Delalain, Paris, 1830, t. I, p. 373b.
  32. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 573a.
  33. 33,0 et 33,1 cartes d’État-Major (relevés de 1820 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889; Basse-Normandie cartographiée entre 1835 et 1845).
  34. 34,0 et 34,1 Goople Maps, état de mai 2013.
  35. 35,0 35,1 et 35,2 Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  36. Carte de Cassini.
  37. Abbé Lerosey, Histoire religieuse et civile de Périers et ses notabilités, Périers, 1899, p. 146.
  38. cartes d’État-Major (relevés de 1820 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889; Basse-Normandie cartographiée entre 1835 et 1845).
  39. 39,0 et 39,1 Carte IGN au 1 : 25 000.
  40. Nomenclature des hameaux, écarts et lieux-dits de la Manche, INSEE, 1954.