Rochers de la Montjoie (Mortain)

De Wikimanche

Chargement de la carte...

Les rochers de la Montjoie sont un site pittoresque et historique de la Manche situé à Mortain, commune déléguée de Mortain-Bocage.

Ils s'étirent sur un kilomètre au bord d'un plateau culminant à 314 m d'altitude, dressés à la verticale au-dessus du GR 22. Ils sont aujourd'hui gagnés par la végétation dans la partie nord. La chapelle Saint-Michel en occupe la position la plus au sud.

« Montjoie ! » est le cri poussé par les pèlerins en route pour le Mont-Saint-Michel lorsqu'ils aperçoivent pour la première fois le but de leur voyage, encore distant de 40 km[1].

Au début du 20e siècle, une carrière exploite ces rochers de grès de façon intensive[1].

En 1934, le site est inscrit sur sept hectares comme site de caractère artistique et pittoresque[1].

Cote 314

L'endroit est également connu comme la Cote 314, haut lieu de la bataille de Mortain en août 1944.

Le 7 août 1944, sur ordre d'Hitler, la contre-attaque allemande tente de couper la route aux Américains entre le Cotentin et la Bretagne. Sous la pression allemande, les Américains quittent Mortain, laissant deux groupes de la 30e division d'infanterie Old Hickory occuper les rochers de la Montjoie et ceux de l'Ermitage, où se tient la Petite chapelle[1]. Isolé sur les hauteurs, le bataillon perdu résiste pendant six jours aux assauts des SS allemands, ainsi privés d'un poste d'observation déterminant[1].

Du 10 au 13 août, les soldats de la 35e division d'infanterie Santa Fe subissent de lourdes pertes en libérant le « bataillon perdu » dont 60% de ses 950 soldats sont morts au combat[1].

Une plaque et une stèle rendent hommage à ces soldats sur le site de la petite chapelle à la cote 312.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 et 1,5 Dreal de Basse-Normandie, « Site classé n° 50023 », Caen, septembre 2013 (lire en ligne)

Liens internes