Pierre Cousin

De Wikimanche

Pierre Louis Cousin, dit « docteur Cousin » ou « abbé Cousin », né au Luot le 5 février 1705 et mort au Mont-Saint-Michel le 26 septembre 1794 (5 vendémiaire an III) [1], est une personnalité catholique de la Manche.  

Mort au cachot

Né au Jardin-Olive, dans le hameau de la Hétrière, dans la paroisse du Luot, Pierre Cousin est le fils aîné de Louis Cousin, sieur du Perron, et de Marie Fauvel de Lyvonnière, famille roturière aisée non noble. Il est formé au collège d'Avranches puis est appelé à Paris auprès de son oncle, Gilles Cousin, précepteur des enfants du duc de Saint-Simon et chanoine de Limas. Ses études théologiques se concluent par un titre de docteur à la Sorbonne [2].

Il est nommé prêtre de Saint-Gervais d’Avranches le 30 mai 1740, après le décès de Julien Poret [3].

C'est un homme « très savant », dit-on de lui, qui a écrit entre 1746 et 1781, vingt volumes sur l’histoire de l’Avranchin, conservés à la bibliothèque d'Avranches [4]. Il est aussi l’auteur d’une monumentale Histoire de la Normandie et des principales familles de cette province [4].

Refusant de prêter serment au nouveau pouvoir, il est incarcéré sous la Terreur avec plus de 300 prêtres au Mont-Saint-Michel et y meurt au fond d’un cachot le 5 vendémiaire an III [1] [2].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Acte de décès.
  2. 2,0 et 2,1 Eugène de Robillard de Beaurepaire, Les Manuscrits du docteur Cousin, 1863.
  3. Félix Jourdan, Avranches, Tour Gile, 1909
  4. 4,0 et 4,1 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 2, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, éd. Eurocibles.

Article connexe