Max Hévin

De Wikimanche

Max Hévin, né à Saint-Lô le 11 février 1908 et rentré du camp de concentration d'Ebensee (Autriche), est un déporté de la Manche.

Max Hévin quitte Compiègne-Royallieu (Oise) le 6 avril 1944 à destination de Mathausen (Autriche) à bord d'un convoi de 1 489 hommes. Dans ce train se trouvent les Manchois : Chuteaux, Lecarpentier, Paoli, Surin, Talluau.

À son arrivée au camp, il se voit attribué le numéro matricule 62549.

Max Hévin est affecté au kommando Melk qui travaille au projet Quartz [1]. Si l'usine est pratiquement achevée, elle ne produit jamais un seul roulement à billes.

Le 15 avril 1944, le kommando est évacué sur Mauthausen et Ebensee, lieu dans lequel Max Hévin recouvre la liberté le 6 mai suivant.

Note

  1. Construction d'une usine souterraine de roulements à billes pour la firme Steyr, Daimler et Puch.

Sources

  • Fondation pour la mémoire de la déportation.

Lien interne