Maurice Orange

De Wikimanche

Maurice Orange.

Maurice Henri Jacques Dieudonné Orange, né à Granville le 9 mars 1867, mort à Paris le 28 février 1916, est un peintre de la Manche.

Biographie

Artiste précoce, il bénéficie d'une bourse du conseil général de la Manche pour étudier à Paris. À l'école des Beaux-Arts, il suit les cours de Gérome, spécialiste des thèmes orientalistes et historiques, et de Detaille, maître de la peinture historique, et à l'académie Julian, ceux de Flameng.

Il expose au Salon à partir de 1886. Il y est médaillé en 1891 pour Les médaillés de Sainte-Hélène célébrant le jour anniversaire de la mort de l'Empereur, et reçoit une bourse pour un voyage d'études en Espagne. En 1893, il expose au Salon Les Défenseurs de Saragosse, qui lui vaut une médaille de 2e classe et une nouvelle somme lui permettant de visiter l'Égypte.

Malgré un long séjour en Afrique du Nord à partir de 1891, il ne devait pas oublier sa ville natale en immortalisant sur la toile le siège de Granville par les Vendéens. On peut toujours voir une copie de ce tableau dans la salle du conseil municipal de la Monaco du Nord [1] .

Ses maîtres et des voyages lui inspirent une peinture représentant l'épopée napoléonienne dont il fait sa marque de fabrique, et particulièrement la campagne d'Égypte. Il s'adonne également aux portraits, aux vues rurales et urbaines et peintures orientalistes, utilisant pastel, peinture à l'huile et à l'eau, gouache, fusain...

Il est membre de la société d'études d'histoire militaire fondée par Detaille, La Sabretache, favorable à la création d'un musée de l'Armée. À partir de 1899, il collabore à la revue militaire La Giberne pour laquelle il illustre les uniformes.

En 1913, il participe au Salon des peintres militaires, et reçoit le titre de peintre du Ministère de la Guerre.

Il est emporté par la fièvre typhoïde en 1916.

On peut admirer ses œuvres dans sa ville natale, au Musée du Vieux Granville et au Musée d'art moderne Richard-Anacréon (Bonaparte devant les pyramides contemplant la momie d'un roi, 1793, huile sur toile) ainsi qu'au Musée Thomas-Henry de Cherbourg-Octeville (Les Défenseurs de Saragosse, huile sur toile, 1893), et au Musée des beaux-arts de Saint-Lô.

Galerie

Notes et références

  1. Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, t. 2, éd. Eurocibles, Marigny, 2001, ISBN 2914541147.

Liens internes