Haute ville de Granville

De Wikimanche

Plan de Granville vers 1630

La Haute ville de Granville est un quartier de Granville.


Situation

Comme son nom l'indique la Haute ville est la partie haute de la commune de Granville. Elle est située sur un promontoire rocheux, le Roc.

Il s'agit du centre historique de la ville. Mesurant 400 m de long sur 200 m de large, elle est entourée de fortifications, séparée des anciens faubourgs par la Tranchée des Anglais .

On y accède en voiture par la Grand-Porte (avec pont levis datant de 1630) ou à l'ouest par la porte Saint-Jean. À pied, on peut partir de la place du Maréchal-Foch et emprunter l'escalier du Moulin-à-Vent près du casino pour accéder à la place de l'Isthme. Il faut ensuite emprunter des ruelles étroites à sens unique.

La marche à pied y est recommandée.

Histoire

Vue ancienne.

Les fortifications sont construites en 1439 par l'officier anglais Thomas Scales, sur ordre du roi Henri VI d'Angleterre, afin d'isoler Le Mont-Saint-Michel, dernière tête de pont française en territoire normand. En 1441, Louis d'Estouteville reprend la forteresse aux Anglais et en 1445, Charles VII accorde des privilèges aux habitants, les bourgeois, qui viennent s'installer dans la Haute ville[1].

Au printemps 1943, l'état major allemand donne quinze jours aux habitants de la Haute ville pour quitter leur domicile. Le quartier devient un camp retranché. La Grand-Porte et la porte Saint-Jean sont fermées, des chevaux de frise placés rue Saint-Jean et rue Notre-Dame, et l'escalier du Moulin-à-vent dynamité.[2]

Les Américains n'autorisent les habitants à regagner leurs maisons qu'en octobre 1944[2].

L'association Les Amis de la Haute ville est fondée en 1969 ; présidée par Emmanuel Collignon, elle a pour objectifs primordiaux l'inventaire, la préservation et la conservation de ses monuments et de ses maisons, et la mise en valeur de ses sites.

Lieux et monuments

Bibliographie

  • Maurice Collignon, « Promenade à travers la haute ville », « Granville et ses environs », Art de Basse-Normandie, n° 36, numéro spécial, hiver 1964-1965
  • Maurice Collignon, « La Haute ville de Granville : ses rues, ses maisons à travers les âges », Revue du département de la Manche, n° 69-70-71-72, numéro spécial, 1976

Notes et références

  1. Louis Jean Baptiste Mayeux-Doual, Memoires historiques, nautiques et statistiques sur la ville, le port et le canton de Granville (etc.), imprimerie Le Blanc Hardel, Caen 1876
  2. 2,0 et 2,1 « Renaissance de la Haute-Ville », La Manche-Libre, 4 août 2018.

Lien interne

Lien externe