Rue Saint-Jean (Granville)

De Wikimanche

Façade du n°3

La rue Saint-Jean est une voie de Granville.

Situation

Située dans la Haute ville, la rue Saint-Jean part, au sud-ouest, de la porte Saint-Jean et se termine, au nord-est, à son intersection avec la Rue Notre-Dame, près de la place de l'Isthme.

Elle traverse la place Cambernon.

Elle donne sur les voies suivantes :

Chargement de la carte...


Lieux notables

Au n° 97.
  • N° 3 : maison Adam et Eve de 1612 (bas-reliefs en terre cuite).
  • N° 7 : maison à étal extérieur en granit
  • N° 32 : maison natale de Richard Anacréon (1907-1992), libraire et amateur d'art
  • N° 37 : maison du 16e siècle à pilastres reposant sur une moulure en plate-bande, une corniche, deux grands linteaux de bois supportant le granit et les trois dalles-chalands de l’ancienne boutique[1]. Elle abritait des messes clandestines pendant la Terreur[1].
  • N° 39 : maison du Puits-qui-Pleure (possède deux puits dans sa cave)[1]
  • N° 45 : hôtel Ganne-Destouches (fin du 17e siècle)[1]
  • N° 47 : maison du 16e siècle[1]
  • N° 55 : maison où vécut le docteur Cambernon
  • N° 61 : hôtel Picquelin de Grainville doté de jolies chatières de toit[1]
  • N° 97 : maison où vécurent les peintres Maurice Orange (de 1900 à 1916) et Edmond-Marie Poullain (de 1947 à 1951)

Le Vert Galant, maison close de la rue du Nord, possédait une porte dérobée dans cette rue[2].

Commerces

  • N° 22 : crêperie L'Échauguette[3]
  • N° 33 : Agnès Archimbaud (restauration de tableaux) [4], De Temps en Temps (tapissiers décorateurs)[3]
  • N° 37 : crêperie La Gourmandise[3]
  • N° 40 : Arnaud Guillaume (photographe)[3]
  • N° 46 : Le Leurre (accueil artistique pluridisciplinaire)[5]

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 et 1,5 Hélène Perraudeau, « En flânant dans les ruelles de Granville », Côté Manche, 11 avril 2015
  2. « Ces commerces qui racontent le Granville d'antan », Ouest-France, 26 octobre 2012 (lire en ligne).
  3. 3,0 3,1 3,2 et 3,3 Pages jaunes, 2020
  4. Portail des commerces de Basse-Normandie, site Internet, 2000 (lire en ligne)
  5. « Le Leurre s’installe dans la Haute-Ville », Ouest-France, site internet,16 février 2019.

Article connexe