Lucie Gratadoux

De Wikimanche

Lucie Gratadoux, née à Paris née le 25 juin 1919, morte à Coutances le 5 septembre 1993, est une personnalité politique de la Manche, institutrice de profession.

Militante communiste, elle est résistante durant la Seconde Guerre mondiale. Elle sert notamment d'agent de liaison à Jacques Duclos (1896-1985), responsable du Parti communiste clandestin, tandis que son mari, Gustave Guéhenneux, en est le garde du corps.

Le 27 février 1943, elle est arrêtée par la police à Châtillon-sous-Bagneux (aujourd'hui Hauts-de-Seine) avec Julia Romain, alors que les deux femmes travaillent pour le Secours populaire [1]. D'importants documents sont trouvés à leurs domiciles. Le 22 mars 1944, le tribunal d'État de Paris la condamne à 8 ans de travaux forcés [1].

Après la Libération, Lucie Gratadoux devient directrice de l'école maternelle du centre à Villejuif (Val-de-Marne) [2].

Le couple Guéhenneux se retire à La Basinière à Orval.

Lucie Gratadoux meurt à Coutances le 5 septembre 1993, âgée de 74 ans. Son mari meurt dans la même ville en 2000.

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Corinna von List, Résistantes, Alma éditeur, 2012.
  2. Marcelino Gaton et Carlos Escoda, Mémoire pour demain, éd. Graphein, 2000.