Gustave Guéhenneux

De Wikimanche

Gustave Guéhenneux, né à Saint-Étienne-du-Gué-en-l’Isle (Côtes-d'Armor) le 26 décembre 1911, mort à Coutances le 6 avril 2000, est une personnalité politique de la Manche, employé municipal.

Militant communiste, il est parmi les premiers volontaires français à s'engager dans les Brigades internationales (bataillon Commune de Paris) pour combattre en Espagne [1]. Blessé à deux reprises, il est un des derniers à quitter le front en novembre 1938 [1].

Il est d'abord chargé par Arthur Dallidet de remettre sur pied le dispositif clandestin du Parti communiste français (PCF). En 1941, il devient agent de liaison de Jacques Duclos jusqu'à la Libération [1], ainsi que son garde du corps. C'est au cours d'une de ses missions qu'il rencontre Lucie Gratadoux, avec laquelle il se marie [1].

Après la Seconde Guerre mondiale, il devient chauffeur à l'ambassade de Hongrie à Paris.

Le couple se retire à La Basinière, à Orval.

Gustave Guéhenneux meurt à Coutances le 6 avril 2000, près de sept ans après son épouse. Il est âgé de 88 ans.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 « Gustave Guéhenneux est mort », L'Humanité, 26 avril 2000.