Jean-Baptiste Quesnel-Canveaux

De Wikimanche

Jean-Baptiste Marie Quesnel, dit Quesnel-Canveaux, né à Coutances le 26 décembre 1778 et mort dans la même commune le 16 avril 1869 [1], est une personnalité politique de la Manche, militaire de profession.

Biographie

Issu d'une vieille famille coutançaise, Jean-Baptiste Quesnel est le fils de Jean Quesnel-Boudière, conseiller au présidial de Coutances et le neveu d'André Christy de la Morinière, lieutenant particulier (assistant du lieutenant criminel) de ce tribunal[2].

Il est capitaine des grenadiers des gardes mobilisés dans la Manche sous le Premier Empire [3], proche du général de La Tour-Maubourg. En 1808, il se distingue lors de la tempête qui détruit la digue de Cherbourg en construction en faisant 800 victimes [2].

En 1814, il revient à Coutances. Il siège au conseil municipal durant 54 ans, ainsi qu'au conseil d'arrondissement. Il refuse d'autres mandats qui l'aurait trop éloigné de sa commune [2].

Il siège à la commission de l'hospice, au conseil d'administration du lycée et au grand conseil pour l'extinction de la mendicité [2]. Il fonde et préside le bureau de secours de Coutances, fort actif au 19e siècle [3], n'hésitant à y apporter parfois ses propres fonds. Il fait don en 1844 d'une maison au profit des sœurs des pauvres et dans son testament, il lègue 20 000 francs au profit des pauvres de la ville. En 1861, il fait don de son domicile à la ville pour permettre le dégagement des abords de la cathédrale de Coutances[2].

En 1830, il prend le commandement de la garde nationale à Coutances et obtient le garde de colonel l'année suivante [2].

Il est élu conseiller général du canton de Coutances en 1847 [4]. Il reste en poste jusqu'en 1852 [4].

Grand propriétaire terrien et agronome, il est président de la Société d'agriculture de Coutances depuis sa fondation en 1838 [3] jusqu'à quelque temps avant sa mort. Ainsi, il favorise le progrès de l'agriculture dans le département [2].

Distinction

Il est promu officier de l'ordre impérial de la Légion d'honneur[1] par Napoléon III à l'occasion de son voyage dans la Manche en 1858 [2].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 AD50, NMD Coutances, 1869 - 1871 (5 Mi 1733) page 19/243 Acte de décès n° 58 (lire en ligne).
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 2,5 2,6 et 2,7 François Plaine, « Sur M. Quesnel-Canveaux, officier de la Légion d'honneur, ancien colonel de la Garde nationale de Couiances, président de la Société d'Agriculture », Annuaire des cinq départements de la Normandie, 1870.
  3. 3,0 3,1 et 3,2 René Le Texier, Coutances, histoire et description, éd. Ocep, 1973, p. 73.
  4. 4,0 et 4,1 « Tout sur la Manche », Revue du département de la Manche, tome 29, n° 113-114-115, 1987.