François Plaine

De Wikimanche

François Dominique Plaine, né à La Rochelle le 5 août 1815, mort à Coutances le 14 avril 1892, est une personnalité politique de la Manche.

Fils de cultivateur aisé, son oncle est président du tribunal d'Avranches, son grand-oncle avocat au Parlement de Rouen. Il jouit d'un revenu foncier de 20 000 F [1].

Il est sous-préfet de Coutances de 1848 à 1857 [2].

Il est élu conseiller général du canton de Bréhal en 1864, où il succède à Gustave Brohon [2]. Il reste en poste jusqu'en 1880.

Il est maire de Coutances de 1868 à 1876 [2].

En 1877, alors qu'il s'oppose aux législatives à Charles Savary, Le Temps en dresse un portrait sévère : « Sous-commissaire de la République à Coutances en 1848, par la seule protection de M. Havin, [François Plaine] est resté sous-préfet au coup d'État. Il sert en cette qualité l'empire, quelques années, jusqu'à ce que certains incidents le fassent destituer. Tournant à l'opposition, il tente la lutte aux élections législatives en 1863 et est piteusement battu. Lors de l'élection partielle qui envoie M. de Pienne au Corps législatif, dans les dernières années de l'empire, M. Plaine soutient la candidature anticléricale de ce dernier et reçoit en échange la mairie de Coutances. En 1870-71, M. Plaine redevient clérical et monarchiste ; le restera-t-il cette fois ? » [3].

Notes et références

  1. Alain Guillemin, « Aristocrates, propriétaires et diplômés [La lutte pour le pouvoir local dans le département de la Manche, 1830-1875] », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. 42, avril 1982. (lire en ligne).
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 « Tout sur la Manche », Revue du département de la Manche, tome 29, n° 113-114-115, 1987.
  3. Le Temps, 27 septembre 1877.