Cathédrale Notre-Dame (Coutances)

De Wikimanche

(Redirigé depuis Cathédrale de Coutances)
La cathédrale.
Vue intérieure.

La cathédrale Notre-Dame est un édifice catholique de la Manche , situé à Coutances.

Du 13e siècle, de style gothique, elle est classée « Monument historique » (MH) en 1862.

C'est « l'un des édifices majeurs de la Manche », « un remarquable exemple de l'école gothique normande » [1].

Construction

La première cathédrale, de style roman, est construite à partir de 1030. La deuxième cathédrale, de style gothique, voit sa construction commencer en 1208[2] et se poursuivre jusqu'en 1274. Les chapelles latérales sont édifiées au XVe siècle.

Description

Vitrail : Les 12 apôtres.

Construite à une altitude de 90 m, la cathédrale de Coutances domine la ville et est visible de très loin. Du haut de la tour lanterne, aussi appelée « le plomb » en raison de sa couverture de ce métal, on pouvait découvrir, par temps clair, Jersey, l'archipel de Chausey et la côte bretonne. Malheureusement on ne visite plus cette partie de l'édifice.

Le bâtiment présente deux flèches en façade, couronnant deux tours romanes de 77 et 78 mètres de hauteur, ainsi qu'une tour lanterne à la croisée des transepts, ce qui est typique du style gothique normand. De conception octogonale et suspendue à un beffroi en charpente, la tour lanterne est haute de 41 m sous voûte. La chambre des cloches est invisible du tout-venant. L'ensemble n'est en réalité soutenu que par quatre piliers[3].

La cathédrale mesure 95,17 m de long pour une largeur de 33,70 m. Ses flèches culminent à une hauteur de 78 m.

Sa longueur intérieure totale atteint 87 m, dont 38,70 m pour la nef seule.

Malgré la perte d'une grande partie de ses vitraux au cours des siècles, remarquer au transept sud une verrière du quinzième siècle représentant le Jugement Dernier.

On peut y admirer la Vierge à l'enfant, huile sur toile (ca. 1640) attribuée à Claude Vignon[4].

Vue du nord-est.

Histoire

L'archevêque Geoffroy de Montbray réunit les fonds nécessaires à la construction de la cathédrale auprès des seigneurs normands de Calabre.

La cathédrale est consacrée le 8 décembre 1057[5] par l'archevêque de Rouen et Guillaume le Conquérant.

La seconde cathédrale de style gothique est construite sur la première de style roman (Les combles et les murs des transepts sont la preuve du passé roman de ce monument religieux) au début des années 1200. Monseigneur Hugues de Morville dirige le chantier. La nef et la façade ouest sont très marqués du style gothique de l'époque mais les architectes normands apportent largement leur touche. Des similitudes avec le cloître de l'abbaye du Mont-Saint-Michel sont à signaler. D'un point de vue général, la cathédrale de Coutances ressemble à celles de Bourges (Cher) et du Mans (Sarthe). Jean d'Essey succède à Hugues de Morville, mort avant l'achèvement du chantier. Il apporte alors la verticalité typiquement normande qui fait la renommée de la cathédrale de Coutances (façade, lancettes, tour-lanterne)[3].

On rapporte qu'enthousiasmé par la vue de la tour lanterne Vauban s'exclame : « Quel est le fou sublime qui a lancé vers le ciel une voute aussi hardie ? »[6].

Les bombardements de juin 1944 affectent faiblement l'édifice. Seuls le portail sud et les toitures subissent quelques dégâts.

Le 30 mars 1979, avec l'accord de Mgr Wiquart, la cathédrale accueille un concert du groupe de rock progressif Magma, qui se produit devant 3100 spectateurs, au grand dam de l'architecte des monuments de France qui n'avait pas été prévenu[7].

Galerie de photos

Bibliographie

par ordre chronologique de parution
Livres
  • Abbé Émile-Aubert Pigeon, Histoire de la Cathédrale de Coutances, Coutances, Imprimerie de E. Salettes fils , 1876
  • Patrice Colmet Daage, La cathédrale de Coutances  » (Étude sur les vitraux par Jean Lafond), éd. H. Laurens, 1967
  • Véronique Caussé et Pascal Corbierre, Les verrières dans la cathédrale Notre-Dame de Coutances, éd. Lieux-dits, collection Itinéraires du patrimoine, décembre 2014
Articles
  • André Rostand, « Vieilles images de la cathédrale de Coutances », Art de Basse-Normandie, n° 8, noël 1957-1957, p. 11-13
  • Jean-Jacques Bourassé, « Notre-Dame de Coutances », La France à table, n° 105, spécial Manche, décembre 1963
  • Joseph Toussaint, « Le jubilé de la cathédrale de Coutances », Revue du département de la Manche, fasc. 42, avril 1969, p. 292-305
  • J. Fournée, « Cathédrale de Coutances », Annuaire des cinq départements normands, congrès de Coutances, 1993, pp. 19-23
  • Christiane Daireaux, « La cathédrale de Coutances et ses petites boutiques », Revue du département de la Manche, n° 179, juillet 2003
  • Christiane Daireaux, Agnès Lemesle, La cathédrale de Coutances. Son histoire du Moyen Âge au XXe siècle, Cercle de généalogie et d'histoire locale de Coutances et du Cotentin, 2008

Notes et références

  1. Alain-François Lesacher, La Manche, une aventure humaine, éd. Ouest-France, 2006.
  2. 1218 selon La Manche Libre, supplément été 2005.
  3. 3,0 et 3,1 La Manche Libre, supplément été 2005.
  4. Patrimoine normand, n° 93, avril-mai-juin 2015.
  5. 1056 selon La Manche Libre, supplément été 2005.
  6. Entre autres endroits, voir l'article « Coutances » dans L'Encyclopédie des gens du monde, Paris, Librairie de Treuttel et Würtz, 1836.
  7. « En 1979, Magma avait fait vibrer la cathédrale  », Ouest-France, 19 janvier 2018(lire en ligne)

Liens internes

Liens externes