Henri Houssin-Dumanoir

De Wikimanche

Henri, Bénony, Augustin, Houssin-Dumanoir, né à Saint-Lô le 28 août 1808, mort à Crasville le 17 octobre 1889, est une personnalité politique de la Manche, médecin de profession.

Fils du percepteur Nicolas Houssin-Dumanoir et de Catherine Poullain, Henri Houssin-Dumanoir appartient à « une famille de petite mais ancienne noblesse du Grand bailliage de Cotentin, fixée à Hambye dans la seconde moitié du XVIIe siècle » [1].

Élu conseiller municipal de Saint-Lô le 26 mai 1840, il devient adjoint en 1848. Il est désigné maire de Saint-Lô le 4 septembre 1870. Il est destitué par décret le 7 février 1874. Il est réélu maire de Saint-Lô le 12 février 1878, avec 1 208 suffrages sur 1 402 [1]. Il est réélu en 1881 et en 1888, mais il démissionne quinze jours plus tard. Son ami Henri Amiard lui succède.

Il est élu conseiller général du canton de Marigny en 1848. Il reste en poste jusqu'en 1852. Il est élu conseiller général du canton de Saint-Lô en 1864. Il reste en poste jusqu'en 1870. Il est réélu en 1874. Il reste en poste jusqu'à sa mort, en 1889.

En 1877, il est candidat à la députation contre le sortant bonapartiste Gustave Rauline. Le Temps écrit : « M. Lenoël ayant renoncé à la candidature cette fois-ci, le comité électoral a insisté auprès de M. Houssin-Dumanoir pour qu'il se présentât. Républicain de vieille date, médecin distingué et connu par son dévouement incessant, conseiller général du canton de Saint-Lô, ancien maire de cette ville, M. Houssin-Dumanoir est une personnalité entourée de tant de respect, qu'à son voyage récent dans la Manche, M. le maréchal de Mac-Mahon n'a pas pu, malgré sa réserve vis-à-vis des candidats indépendants, se dispenser de témoigner publiquement à M. Houssin-Dumanoir l'estime qui était due à ses mérites. On s'accorde à considérer l'élection de M. Houssin-Dumanoir comme assurée[2]. »

Hommage

Une rue de Saint-Lô perpétue sa mémoire.

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Jean-Pierre Thomas, « Un notable républicain à Saint-Lô : Henri Houssin-Dumanoir », Revue du département de la Manche, n° 124, octobre 1989.
  2. Le Temps, 27 septembre 1877.

Voir aussi