Guy Pison

De Wikimanche

Guy S. Pison, né à Bourges (Cher) le 1er septembre 1905 et mort à Créteil (Val-de-Marne) le 4 septembre 1986 [1], est un architecte de la reconstruction qui s'est établi et a exercé dans la Manche.

Biographie

Portail de l'église de Graignes, dessinée par Pison.

Il est fils d'Eugène Pierre Pison dessinateur architecte, et de Martine Mauguin[2].

Il intégre la section architecture des Beaux-Arts de Paris le 19 mars 1924, et y est élève de Victor Laloux, Charles Lemaresquier et Georges Labro. Il est diplômé le 18 février 1930, en défendant un projet d'une église paroissiale et votive et sa cure, en Sologne.

Il est pensionnaire de la Casa Velazquez à Madrid en 1934-35, et de l'American Institute of Architects aux U.S.A.

Il est architecte et urbaniste à Saint-Amand-Montrond (Cher) en 1931 et 1932 associé à son père, Eugène Pison, à Sceaux (Hauts-de-Seine) en 1931 et 1932, à Paris 6è en 1932 et à Saint-Lô en 1951 (bureau des régions sinistrées).

Cette même année il est agréé M.R.U. (Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme) pour la Manche et le Calvados

En 1967, il réinstalle ses bureaux à Paris 13e en s'associant avec Léon Buis.

Réalisations dans la Manche

Église Saint-Pierre à Villiers-Fossard, Pison & Desouches architectes.

Notes et références

  1. « Acte de décès n° 1880 N - État-civil de Créteil - Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1986.
  2. Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte sur le site AGORHA.
  3. Inventaire du patrimoine de la Reconstruction dans la Manche, Conseil général de la Manche - Conservation des antiquités et objets d’art, 2011.