Guillaume Postel

De Wikimanche

Guillaume Postel.

Guillaume Postel, né à Barenton le 25 mars 1510, au village de la Dolerie et mort à Paris le 6 septembre 1581, est un orientaliste et philologue de la Manche.

Il est professeur au Collège de France.

Il est le représentant français le plus caractéristique de la kabbale chrétienne.

Il est l'auteur d'« une soixantaine d'ouvrages en latin, français et italien sur l'histoire, la géographie, la politique, l'astronomie, les langues » [1].

Il prêche la concorde universelle [1].

Œuvres

  • De orbis terrae concordia, 1544.
  • Histoire mémorable des expéditions, depuis le déluge, faites par les Gauloys ou Françoys, jusqu'en Asie, Paris, 1552.
  • Description des Gaules, Paris, 1553.
  • Apologie contre les détracteurs de la Gaule, Paris, 1553.
  • La Très merveilleuse histoire des femmes, 1553.

Hommages

Vitrail en la chapelle Notre-Dame de Bonté à Montéglise.

Un colloque lui est consacré à Avranches du 5 au 9 septembre 1981.

Un timbre-poste, tiré à 3 millions d'exemplaires, lui rend hommage en 1982.

Une stèle honorant sa mémoire est inaugurée le 11 septembre 1993 à Barenton.

Bibliographie

par ordre chronologique de parution
  • D. Restoux, Guillaume Postel, apôtre de la concorde du monde, Mortain, 1931
  • Claude-Gilbert Dubois, « La vie de Guillaume Postel - Heurs et malheurs d'un universitaire au XVIe siècle », Revue de l'Avranchin, n° 249 [pour 250], mars 1967, supplément
  • F. Secret, Bibliographie des manuscrits de Guillaume Postel, Genève, 1970
  • Bernard Jacqueline, « La tolérance chez Guillaume Postel d'après le "de Orbis terrae concordia" », Revue du département de la Manche, n° 96, 1983

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 André Dupont, Histoire du département de la Manche, tome V, « Le grand bailliage de 1450 à 1610 », éd. Ocep, 1979, p. 110.