Bataille des haies (1944)

De Wikimanche

(Redirigé depuis Guerre des haies (1944))
Plan de la bataille.

La Bataille des haies est un épisode de la Seconde Guerre mondiale qui se déroule dans la Manche, autour de La Haye-du-Puits, du 3 au 8 juillet 1944.

Déroulement

Cherbourg conquis, les troupes américaines doivent maintenant avancer vers le sud de la Manche.

La prise de La Haye-du-Puits, grand carrefour routier, s'impose. Pour cela, il faut franchir le bocage normand défendu bec et ongles par les Allemands et s'assurer le contrôle des monts (Doville, Étenclin et Castre entre autres), où les mitrailleuses et l'artillerie allemandes sont solidement implantées. Sans compter le mur de défense composé de mines, barbelés et tranchées qui enserre La Haye-du-Puits...

La Haye-du-Puits après la bataille.

L'assaut est lancé le lundi 3 juillet 1944. Le mont Étenclin est pris rapidement sans trop de dommages. En revanche, le mont Doville impose plus de pertes et plus de temps. La 79e DI réduit une forte résistance à Denneville, qui ne sera libérée qu'à la fin de la journée. Le 325e RIP de la 82e AB est confronté à une forte opposition et à des champs de mines. À la fin de la journée, les Américains sont en lisière de La Haye-du-Puits... Bolleville est prise ainsi que les collines de Sainte-Catherine et de La Poterie. La 90e DI a la lourde charge de prendre le mont Castre, ce qui ne sera accompli que le 6 juillet, avec la perte de beaucoup d'hommes.

La Haye-du-Puits, fortifiée par des mines, des tranchées et des ligne de barbelés semble imprenable. De plus, la division SS Das Reich est venue en renfort [1]. Les combats sont terribles. Par trois fois, les Américains entrent dans la ville, par trois fois, ils en sont refoulés.

Char américain utilisé pendant l'opération.

La 70e DI attaque Montgardon. Ce n'est que le 7 juillet que la commune est prise. De nombreuses contre-attaques seront lancées. Montgardon porte désormais le surnom de « bloody hill » (la colline sanglante).

Après le bombardement massif de l'artillerie américaine, La Haye-du-Puits tombe enfin aux mains des Américains.

Du 3 juillet (début de l'attaque) au 8 juillet, les Américains auront perdu plusieurs milliers de soldats. La 82e est enfin relevée et retourne en Angleterre.

Un hôpital américain de campagne est installé sur la commune durant sept mois.

Bibliographie

  • Albert Pipet, La Bataille des haies, éd. Heimdal, 1983
  • Glover S. John Jr., Les Pigeons d'argile de Saint-Lô, Association Saint-Lo 44, 1993
  • Michel Pinel, La Guerre des haies et la bataille de La Haye-du-Puits, 2004

Notes et références

  1. Elle est responsable du massacre de la population d'Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), soit 642 habitants, perpétré le 10 juin précédent.

Lien interne

Liens externes