De Gorges

De Wikimanche

Famille de Gorges est une famille illustre de la Manche mais aussi d'Angleterre. Son histoire court sur mille ans.

Au faîte de l’aristocratie anglo-normande

Moins connue que les d’Aubigny ou les Bohon, la famille de Gorges qui a pour berceau la commune éponyme occupe toutefois une place importante dans l’histoire locale mais surtout dans celle de l’Angleterre [1].

Raoul de Gorges qui vit dans la deuxième moitié du XIe siècle en est le premier membre connu : il est cité comme témoin en 1080 de la charte de la fondation de l’Abbaye de Lessay, puis en 1082 à Oissel d’une charte du comte Robert de Mortain [1]. C’est lui qui a vraisemblablement accompagné Guillaume le Conquérant en Angleterre [1].

Plus tard, à la fin du XIIe siècle, apparaît Thomas de Gorges [1]. Après le rattachement de la Normandie à la France en 1204, il prend le parti de Jean Sans Terre et meurt en Angleterre [1]. Son fief normand est confisqué par Philippe-Auguste [1]. Il est chargé par le roi Henri IV de la garde d’un manoir dans le Dorset [1].

Au fil des siècles, la famille de Gorges s’illustre sur les champs de bataille : de Thibot de Gorges qui combat à Crécy, à Sir Edmund Gorges qui joue un rôle important dans la guerre des Deux Roses ou Sir Ferdinandino de Gorges au XVIe siècle, l’un des initiateurs de la colonisation anglaise en Amérique du Nord jusqu’à Sir William Gorges of Charlton face aux Turcs en Hongrie sous Elizabeth I et le brigadier-général Edmund Edward Gorges (1868-1949) commandant dans l’armée du Rhin en 1945 [1]. Ce dernier meurt en 1949 laissant une fille, et signant donc la fin de la famille de Gorges, vieille de mille ans [1].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 1,6 1,7 et 1,8 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, sous la direction de René Gautier.