Orano

De Wikimanche

(Redirigé depuis Areva NC)

Orano est une entreprise de la Manche.

Le nouveau nom du groupe est officiellement annoncé le 23 janvier 2018, après que la restructuration du groupe Areva, pour se recentrer autour du cycle du combustible nucléaire, soit achevée [1] .

Areva

Ancien logo.

Areva est le numéro un mondial dans le secteur des technologies liées à la production de l'énergie nucléaire et au cheminement de l'électricité fournie par celle-ci. Le groupe français est le seul au monde à être présent dans toutes les activités de la filière nucléaire.


Présentation du groupe

Areva est présent dans 43 pays et a un réseau commercial couvrant 100 pays. Sa présidente est Anne Lauvergeon. Le groupe compte plus de 75 000 collaborateurs dans le monde, dont 46 % en France. Son chiffre d'affaire 2008 est de 13,16 milliards d'euros. Areva possède en 2010 100 % des entreprises Areva NC (ex-Cogema) et Areva T&D, 66 % de Areva NP (ex-Framatome, détenu à 33 % par Siemens), 26 % d'Eramet, 11 % de STMicroelectronics et 8 % de Safran.

Le 16 juin 2011, l'État annonce l'éviction d'Anne Lauvergeon et son remplacement par Luc Oursel[2]. La présidente d'Areva paie sûrement le surcoût et les retards dans la livraison du réacteur de troisième génération (EPR), le départ de Siemens d'Areva NP, et la perte d'un projet nucléaire d'une valeur de 40 milliards de dollars à Abu Dhabi (Émirats Arabes Unis). Les difficultés toutes relatives du groupe sont symbolisées par la vente d'Areva T&D à Alstom-Schneider dans le but de trouver des liquidités[2].

Areva NC

Areva NC est le leader mondial du cycle du combustible nucléaire depuis l'extraction de l'uranium, sa conversion puis son enrichissement jusqu'au traitement et au recyclage du combustible usé. Didier Benedetti en est le directeur général depuis 2002. Il est également membre du directoire et du comité exécutif d'Areva. La Cogema a été renommée Areva NC le 1er mars 2006. L'usine de retraitement de la Hague, implantée dans la Hague, la pointe nord-ouest du Cotentin, est toujours appelée Cogema par les Manchois. L'entreprise, à la réputation sulfureuse, a été un acteur économique incontournable dans le Cotentin pendant de longues années et a eu un impact important sur l'économie du département : il s'agit du premier employeur de la Manche. En effet, Areva NC n'est pas seulement l'usine de retraitement. En plus des nombreux sous-traitants, le groupe possède plusieurs filiales implantées dans le Nord-Cotentin :

TN International

C'est le leader mondial du transport de matières nucléaires. TN International propose une gamme complète de solutions de transport et d’entreposage de matières radioactives tout au long du cycle du combustible nucléaire. La compagnie anime l'ensemble du réseau de filiales et partenaires et est basée sur la zone d'Armanville à Valognes.

LMC

LMC (Lemaréchal-Célestin) gère les terminaux routiers, ferroviaires et maritimes de Valognes et de Cherbourg et organise tous les transports particuliers liés aux activités d'Areva NC. Son siège social est basé sur la zone d'Armanville à Valognes.

Mainco

Mainco, basée sur la zone d'Armanville à Valognes, est en charge des approvisionnements et de la logistique.

Mécachimie

Cette filiale est installée à Beaumont-Hague. Elle conçoit et gère l'ensemble des équipements destinés aux installations industrielles nucléaires. Le transport pneumatique industriel et la robotique font également partie de son cahier des charges.

Mécagest

Mécagest fabrique des composants chaudronnés et mécaniques sur ses sites de Valognes et de Saint-Sauveur-le-Vicomte. L'entreprise compte 157 salariés en 2009[3].

L'avenir

L'industrie nucléaire a de beaux jours devant elle et Areva, leader mondial sur ce marché porteur, ne devrait pas subir de conséquences graves de la crise économique de la fin des années 2000. Au contraire, les Etats durement touchés par l'augmentation du prix du pétrole cherchent des sources d'énergie alternatives. Les lobbies nucléaire et écologique devraient s'affronter encore de longues années sur la forme que devront prendre celles-ci. Pour remédier à une image fragilisée, Areva a orienté sa stratégie industrielle pour les années à venir sur le développement durable et s'est engagé sur 10 points pour faire valoir de sa bonne foi.

Notes et références

  1. « Nucléaire. Nouveau nom et nouveau départ pour Areva, rebaptisé Orano » (voir en ligne)
  2. 2,0 et 2,1 Reuters, 16 juin 2011.
  3. ouest-france.fr [1], consulté le 21 septembre 2010.

Articles connexe s