Actions

Ahoudri

De Wikimanche

Dictionnaire manchois
Ahoudri

De quoi être ahoudri.

Cette page est une entrée du dictionnaire manchois.

Ahoudri ou ahourdi, (dial., fr. reg.), adj., transi de froid.

Répartition géographique

Cherbourg, Valognes, Saint-Lô et Normandie selon les sources.

Attestations écrites

Dans les glossaires et dictionnaires
  • ahoudri, 1843, Cherbourg, Valognes, Saint-Lô : « état de malaise causé par le froid : retiré, rapetissé par cette cause ; ne s'emploie que pour les personnes. » [1].
  • ahourdi, 1849, arrondissement de Valognes : « engourdi de froid » [2].
  • ahoudri, 1911, canton de Percy : « expression entendue en parlant d'un jeune agneau, qui est triste, suit péniblement la mère, tète peu et ne semble pas devoir vivre » [4].

Attestations orales

Pas encore d'attestation orale.

Mot apparenté

Par le sens.
  • créti, (dial. ?), adj, [5]. « J'seis tou créti d'freid. Men lynge a étaé créti par la gealaée ». Attestation orale : Bretteville, Cherbourg.

Notes et références

  1. Jérôme-Frédéric Perrette-Lamarche, « Extrait d'un dictionnaire du vieux langage, ou patois des habitants des campagnes des arrondissements de Cherbourg, Valognes et Saint-Lô », dans Mémoires de la société royale académique de Cherbourg, 1843, p. 127. (lire en ligne).
  2. Édélestand et Alfred Duméril, Dictionnaire du patois normand, Caen, 1849, p. 12.
  3. Louis du Bois, Glossaire du patois normand, augmenté des deux tiers, et publié par M. Julien Travers.- Caen : Typographie A. Hardel, 1856. (lire en ligne)
  4. R.-G. de Beaucoudrey, Le langage normand au début du XXe siècle noté sur place dans le canton de Percy (Manche), Paris, Picard, 1911.
  5. Jean François Bonaventure Fleury, Essai sur le patois normand de la Hague, 1886, p. 175. (lire en ligne)