François Énault

De Wikimanche

François Énault, né à Varenguebec le 28 mai 1869, mort à Paris le 24 novembre 1918, est un poète, écrivain de langue normande, dessinateur et peintre de la Manche.

Biographie

Photo francois enault 023.jpg

Il naît à l'école de Varenguebec, où son père est instituteur, dans une famille de douze enfants, dont il est l'aîné [1]. Selon le désir de son père, instituteur, il fait des études au collège de Valognes, qui le mènent en 1887 à Paris pour étudier le droit. Mais il délaisse ses études et se consacre à la peinture, sa passion [1].

Après son service militaire, accompli à Saint-Lô [1], il revient à Paris en 1890, où il gagne sa vie en illustrant des journaux ou des livres, sous le pseudonyme de Mob, de Mondet-Tenclin ou de Jean Frinot.

Ses peintures sont inspirées de son pays natal : scènes de marchés, vie quotidienne aux champs, intérieurs normands, marines, vieux manoirs de Coutances), environs de Cherbourg, de Barneville, à Saint-Vaast-la-Hougue... Rien n'échappe à son regard acéré lors de ses randonnées manchoises. Charles Frémine disait qu' « il peignait en patois ».

Il embrasse la profession de journaliste et devient rédacteur en chef de La France illustrée en 1911, jusqu'à sa mort.

Il fonde, avec Louis Beuve la revue régionaliste Le Bouais-Jan, qu'il illustre.

Un de ses frères, Émile Énault, a été maire de Saint-Lô, et directeur du Journal de la Manche.

François Énault fut un artiste complet. Outre ses huiles, il réalisa de nombreuses aquarelles, lithographies, eaux-fortes, dessins humoristiques, qui furent transcrits sur des assiettes, tasses ou « moques ».

Œuvres littéraires

  • Les Propos de Jean Frinot (du moulin d'Angonnet), contes en patois, illustrés, 1930
  • Histoires normandes, éd. Notre-Dame

Œuvres picturales

  • Autour des inventions modernes, 1906
  • Le dernier prix, 1908
  • Ramasseurs de pommes, 1910
  • Repos des moissonneurs à La Pernelle, 1910
  • Après-midi d'été au Moulinet de Morsalines, 1911 (exposé au musée de Valognes)
  • Moisson à Épinay-sur-Orge
  • La ferme dans le lointain
  • La foire de Lessay

...

Hommage

Pour le centenaire de la mort de François Énault, la commune de Varenguebec organise plusieurs événements.

  • Céline Guénolé anime une conférence le 21 novembre consacrée à la relation amicale avec Louis Beuve.
  • Claude Godefroy organise une ou deux journées, les 23  et 24 novembre, avec un périple de la maison natale, à l’église où il fut baptisé, sa tombe, la mairie pour voir un tableau exposé au mur. Une exposition de nombreuses choses, de la documentation.
  • Les Amis du donjon présentent des saynètes de François Énault.

Bibliographie

  • Céline Guénolé, « François Énault », Le Viquet, n° 189, Noël 2018.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Jean-Louis Vaneille, Les Patoisants bas-normands, 1re série, éd. de Scripta, sd.

Lien externe