Émile Vivier

De Wikimanche

Émile Éléonor Gaud Vivier, né à Avranches le 24 janvier 1884 [1] et mort à Rennes (Ille-et-Vilaine) le 28 mai 1956 [1], est une personnalité de la Manche, enseignant de profession.

Biographie

Fils d'un employé des postes et d'une épicière d'Avranches, il fait ses études à l'école communale locale, puis au collège Littré [2]. Il effectue ses études supérieures à l'université de Caen, dont il ressort diplômé après avoir présenté un mémoire sur la géographie de la baie du Mont-Saint-Michel, puis à Lille [2].

Devenu enseignant, il exerce à Béthune (Pas-de-Calais), puis à Rouen (Seine-Maritime) et à Sées (Orne) [2].

Après la Première Guerre mondiale, il est nommé au lycée Lebrun de Coutances, où il a comme élève Fernand Lechanteur et Michel Le Pesant, tandis que sa femme exerce comme professeur de musique au collège de jeunes filles [2].

Il se passionne pour l'histoire locale et plonge dans les archives. Il en retire de nombreuses études. Il fonde également la Société des conférences de Coutances.

En 1933, il participe activement à la préparation des fêtes du Millénaire normand à Coutances [2].

Il prend sa retraite en 1944 et se retire à La Haye-Pesnel [2]. En 1949, il reprend une petite activité d'enseignant comme chargé des cours d'histoire de l'art au Grand séminaire de Coutances [2].

Il meurt à 72 ans près de Rennes, fauché par une voiture [2].

Publications

  • Notes historiques sur Lessay, Impr. du Mortainais, Mortain, 1935
  • Le Département de la Manche, Les Éditions Historiques, Nantes, 1938
  • Les Anciens fonts baptismaux du département de la Manche, (avec Jean Seguin), Impr. de L'Opinion de la Manche, Avranches, 1941

Dès 1906, il publie également de nombreux articles dans la Revue de l'Avranchin et du Pays de Granville.

Distinctions

  • Croix de guerre 1914-1918
  • Légion d'honneur à titre militaire en 1935

Hommage

La bibliothèque communale de La Haye-Pesnel porte son nom.

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 État civil d'Avranches - Acte de naissance n° 10.
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 2,5 2,6 et 2,7 Marcel Lelégard « Nécrologie : Émile Vivier », Annales de Normandie, vol. 6, n°3, 1956, p. 355-357 (lire en ligne).

Lien externe