Arsène Garnier

De Wikimanche

Arsène Garnier.

Arsène Garnier, né à Saint-Pierre-de-Cresnay le 21 juin 1822, mort à Cuves le 12 septembre 1900, est un photographe de la Manche.

L’ami de Victor Hugo

Son père, Jacques Garnier, est teinturier à Cuves[1].

Initié au daguerréotype par un de ses camarades du collège d'Avranches, il fait de la photographie sa profession.

A partir de 1848, il commence à exercer de façon notoire à Guernesey, où Victor Hugo arrive en exil, quelques années plus tard (1855). Bibliophiles et passionnés de photographie, les deux hommes se lient d’amitié, et Arsène Garnier est l’un des familiers de Hauteville House. Il prend plusieurs clichés de son illustre ami, notamment celui, assez connu, du « dîner des enfants pauvres » de Guernesey.

Le 2 mai 1855, il dépose à Guernesey un brevet pour un système de photographie coloriée qu'il appellera la photokérographie[1].

Sa maison à La Noblerie à Cuves

Ayant perdu sa femme et leurs deux filles, il retourne au pays à la fin des années 1870. Il se fait construire à la Noblerie, à Cuves, une grande maison flanquée de verrières dont il fait un temple de la photographie et où il abrite une abondante bibliothèque de 12 000 volumes.

En 1887, son ancien maître du collège d’Avranches, Édouard Le Héricher, président de la Société d'archéologie d'Avranches, lui demande de raconter ses souvenirs sur Victor Hugo à Guernesey, ce qu’il fait lors de la séance du 10 novembre 1887 [2].

À Cuves, celui que l’on surnomme « Garnier l’artiste » étonne ses compatriotes par son côté original. Après sa mort à la Noblerie en 1900, ses riches collections sont soit partagées entre ses héritiers soit vendues aux enchères. La plupart de ses plaques photographiques, d’une grande valeur, sont détruites sous les bombardements de 1944.

Hommages

En 2002, année du bicentenaire de la naissance de Victor Hugo, la ville de Brécey donne le nom d’Arsène Garnier à sa salle culturelle.

Bibliographie 

  • A. Bourde de la Rouerie, « Victor Hugo à Guernesey », Revue de l’Avranchin, tome 33, fasc. 181, 1944, pages 71 à 89.
  • Maxime Fauchon, « Arsène Garnier et Victor Hugo », Revue de l’Avranchin, tome 45, fasc. 254, 1968, pages 5 à 15.
  • Cyprien Gesbert, Arsène Garnier, d'un village de la Manche au salon de Victor Hugo, éd. Calame, 2017

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Bernard Chéreau et Yves Murie, « Arsène Garnier et la photo colorisée  », Revue de l'Avranchin, t. 95, 2018, p.339-355.
  2. Arsène Garnier, « Victor Hugo dans sa vie privée à Hauteville House, à Guernesey », Mémoires de la Société d’archéologie d’Avranches, tome IX, 1888, p. 275-301. (lire en ligne)

Voir aussi