Louis Durel : Différence entre versions

De Wikimanche

m (+ précis)
(Correction historique)
Ligne 3 : Ligne 3 :
 
Louis Durel part en déportation avec un convoi de 941 hommes qui quitte Compiègne-Royallieu (Oise) le [[20 avril]] [[1943]] à destination du camp de concentration de Mathausen (Autriche). Parmi les autres déportés se trouvent les Manchois : [[Francis Bourges|Bourges]], [[Yves Cléret|Cléret]], [[Roger Jeanne|Jeanne]], [[René Lecerf|Lecerf]] et [[Charles Pichard| Pichard]].
 
Louis Durel part en déportation avec un convoi de 941 hommes qui quitte Compiègne-Royallieu (Oise) le [[20 avril]] [[1943]] à destination du camp de concentration de Mathausen (Autriche). Parmi les autres déportés se trouvent les Manchois : [[Francis Bourges|Bourges]], [[Yves Cléret|Cléret]], [[Roger Jeanne|Jeanne]], [[René Lecerf|Lecerf]] et [[Charles Pichard| Pichard]].
  
À son arrivée au camp, il se voit attribué le numéro matricule 28015 <ref> Ce matricule sera tatoué sur son avant-bras gauche. </ref>. Louis Durel passe par Buchenwald puis par le camp d'extermination de Lublin-Majdaneck où début 1944, les déportés malades des autres camps subissent des sélections allant jusqu'à 100% d'extermination.
+
À son arrivée au camp, il se voit attribué le numéro matricule 28015. Louis Durel passe par Buchenwald puis par le camp d'extermination de Lublin-Majdaneck où début 1944, les déportés malades des autres camps subissent des sélections allant jusqu'à 100% d'extermination.
  
 
Il y décède le 29 février 1944.
 
Il y décède le 29 février 1944.
 
==Notes et références==
 
<References />
 
  
 
==Sources==
 
==Sources==

Version du 4 octobre 2017 à 14:36

Louis Durel, né à Octeville le 5 juillet 1901 et mort au camp de concentration de Lublin-Majdaneck (Pologne) le 29 février 1944, est un déporté de la Manche.

Louis Durel part en déportation avec un convoi de 941 hommes qui quitte Compiègne-Royallieu (Oise) le 20 avril 1943 à destination du camp de concentration de Mathausen (Autriche). Parmi les autres déportés se trouvent les Manchois : Bourges, Cléret, Jeanne, Lecerf et Pichard.

À son arrivée au camp, il se voit attribué le numéro matricule 28015. Louis Durel passe par Buchenwald puis par le camp d'extermination de Lublin-Majdaneck où début 1944, les déportés malades des autres camps subissent des sélections allant jusqu'à 100% d'extermination.

Il y décède le 29 février 1944.

Sources

  • Fondation pour la mémoire de la déportation.

Lien interne