Georges Fleury : Différence entre versions

De Wikimanche

m (réf.)
(Date naissance)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
'''Georges Fleury''', né à [[Granville]] {{année de naissance|en|1939}}, est un écrivain de la [[Manche]].
+
'''Georges Fleury''', {{date naissance|9|9|1939|Granville}}, est un écrivain de la [[Manche]].
  
 
Il est d'abord militaire, membre du commando Jaubert pendant la [[Guerre d'Algérie]].
 
Il est d'abord militaire, membre du commando Jaubert pendant la [[Guerre d'Algérie]].
Ligne 13 : Ligne 13 :
 
Il vit à [[Donville-les-Bains]].
 
Il vit à [[Donville-les-Bains]].
  
==Publications==
+
Il est le père d’Adeline Fleury, journaliste, auteur.
 +
 
 +
== Publications ==
 +
 
 
:''sélection''
 
:''sélection''
 
* ''Bérets verts en Algérie'', éd. Rossel, 1973
 
* ''Bérets verts en Algérie'', éd. Rossel, 1973

Version actuelle datée du 3 avril 2020 à 07:43

Georges Fleury, né à Granville le 9 septembre 1939, est un écrivain de la Manche.

Il est d'abord militaire, membre du commando Jaubert pendant la Guerre d'Algérie.

En quittant l'armée en 1965, il écrit des chansons sous le nom de Georges Sampa et enregistre une douzaine de disques avant de se tourner vers le journalisme[1]. En 1988, accompagné de l'orchestre de Michel Mercier, il enregistre La Granvillaise chez Monde Melody[2].

Il publie de nombreux livres sur la guerre et l'armée, ainsi que sur la pêche.

Il obtient le prix Henri-Queffélec en 2000 pour une biographie du corsaire granvillais Georges Pléville le Pelley.

En 2012, il présente sa candidature à l'Académie française, au fauteuil laissé vacant par la mort de Jean Dutourd [3]. Il n'obtient aucune voix aux trois tours de scrutin organisés le 10 mai qui se soldent par une élection blanche [3].

Il vit à Donville-les-Bains.

Il est le père d’Adeline Fleury, journaliste, auteur.

Publications

sélection
  • Bérets verts en Algérie, éd. Rossel, 1973
  • Le Baroudeur, éd. Grasset, 1979
  • Fusiliers marins et commandos : baroudeurs de la Royale, éd. Copernic, 1980
  • Les Fusiliers marins de la France libre, éd. Grasset, 1980
  • Le Para, éd. Grasset, 1982
  • Le Sous-off, éd. Grasset, 1986
  • Le Combat des harkis, éd. Sept Vents, 1989
  • La Guerre en Algérie, éd. Plon, 1993
  • La Guerre en Indochine 1945-1954, éd. Plon, 1994
  • Les Français du Jour J, éd. Grasset, 1994
  • La pêche à pied, ses secrets et sa cuisine, éd. Grasset, 1997
  • Les Hommes de guerre, éd. Grasset, 1998
  • Siroco le vent de la passion, é. Grasset, 1999
  • Le Grand doute, éd. Grasset, 1999 (en collaboration)
  • Le Corsaire Pléville Le Pelley, éd. Flammarion, 2000
  • Un para en Algérie, éd. Grasset, 2000
  • Histoire secrète de l'OAS, éd. Grasset, 2002
  • Yousouf le flamboyant, éd. Flammarion, 2005
  • La Vraie vie du Crabe-Tambour, éd. Perrin, 2006
  • De Gaulle, l'homme qui croyait en la France, éd. Flammarion, 2007
  • Comment l'Algérie devint française, éd. Perrin, 2008
  • Nous les combattants d'Algérie, éd. Françoise Bourin, 2010

Notes et références

  1. Michèle Vessillier-Ressi, La condition d'artiste, regards sur l'art, l'argent et la société, éd. Maxima, 1997, p. 173
  2. « Il était une fois... La Granvillaise,  fleur de la falaise », La Manche Libre, 17 février 2018
  3. 3,0 et 3,1 « Un Granvillais candidat à l'Académie française », Dimanche Ouest-France, 13 mai 2012.