Raymond Creton

De Wikimanche

Raymond Creton, né à Cherbourg le 8 février 1904, mort en mer de la Manche le 21 février 1948, est un marin et un aviateur de la Manche.

Biographie

Il s'engage dans la Marine en 1919, à 15 ans. D'abord sous-marinier, il rejoint l'Aéronavale, où il devient pilote d'hydravion en 1927. Il est affecté à Cherbourg, Hourtin (Gironde) et Orly (Val-de-Marne). Il quitte la Marine nationale en 1937.

De retour à la vie civile, il travaille pour la Société nationale des constructions aéronautiques de l'Ouest (SNCAO) : il participe aux essais de tous les appareils produits, jusqu'en 1940. Après l'armistice, il poursuit son activité jusqu'en 1943 à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), dans l'ancienne usine Loire Aviation. Il rejoint la Société nationale des constructions aéronautiques du Nord (SNCAN) à Sartrouville (aujourd'hui Yvelines), où il reste jusqu'en 1947.

Muté au Havre (Seine-Maritime), dans l'ancienne usine Bréguet, il participe aux essais de l'hydravion Latécoère 631. Il est aux commandes de l'appareil n° 7 quand celui-ci s'écrase au large de Saint-Martin-de-Varreville le 21 février 1948 lors d'un voyage entre Le Havre et Biscarosse (Landes), faisant 19 morts [1][2]. Il a 44 ans.

Notes et références

  1. « 70 ans après, ce crash de Normandie sort de l'oubli », L'Édition du Soir, 5 février 2018 (lire en ligne).
  2. « Il y a 70 ans, un avion se crashait près d'Utah », Ouest-France, 6 février 2018.