Myrtille Georges

De Wikimanche

Myrtille Georges à Wimbledon (2016).

Myrtille Georges, née à Granville le 21 décembre 1990, est une personnalité sportive de la Manche, joueuse de tennis de son état.

Elle est droitière et joue son revers à deux mains[1].

Débuts

Elle commence à jouer au tennis à l'âge de 4 ans. Elle est licenciée du Tennis club de Granville de 1999 à 2002.

À 17 ans, elle arrête ses études en Terminale S et rejoint Paris. En 2008, elle se lance sur le circuit professionnel.

Elle participe en 2010 à l'Open féminin 50 à Équeurdreville-Hainneville : elle est éliminée en quarts de finale par la Française Irina Ramialison [2].

Carrière professionnelle

Elle gagne son premier tournoi professionnel (10 000 $) le 30 août 2011 à Apeldoorn (Pays-Bas)[1] en battant la Néerlandaise Lesley Kerkhove 7-5, 6-4.

Elle participe pour la première fois au tournoi de Roland-Garros en 2013 : elle est éliminée dès la premier tour des qualifications par Timea Babos (Hongrie) 6-4, 6-4.

En 2014, elle prend une licence au Tennis-club de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Elle est finaliste au tournoi de Glasgow (Royaume-Uni)[1].

En 2015, elle remporte trois tournois : le tournoi d'El Kantaoui (Tunisie) à deux reprises et celui de Barcelone (15 000 $)[1].

En 2016, le 7 février, elle remporte à Grenoble (Isère) son premier tournoi à 25 000 $ en battant la Néerlandaise Indy De Vroome 7-6, 6-2 [3].

Le 23 mai 2016, elle participe pour la première fois au tour principal du tournoi de Roland-Garros[4]. Elle réalise une performance remarquable en éliminant au premier tour l'Americaine Christinia McHale, 67e mondiale (6-7, 6-0, 6-3)[4]. Au second tour, le 25 mai, elle ne peut rien face à l'Espagnole Garbiñe Muguruza (tête de série n° 4), future vainqueur du tournoi (6-2, 6-0) [5].

En 2016, elle est la septième joueuse française au classement mondial[1].

En 2017, après quinze années de collaboration, elle se sépare de son entraîneur Yves Rodet, remplacé par le Croate Stjepan Vlasić [6]. Elle est éliminée au 1er tour du tournoi de Roland-Garros (6-3, 6-0) par la 28e joueuse mondiale, la Kazakh Yulia Putintseva [7].

Le 17 juin 2017, elle remporte l'Open de Deauville-Trouville (Calvados), disputé sur gazon, en battant l'Américaine Emma Kurtz 6-1, 6-3 [8].

Le 15 octobre 2017, elle enchaîne avec une victoire dans l'Open féminin 50 à Cherbourg-en-Cotentin en s'imposant devant sa compatriote Audrey Albié 6-4, 3-6, 7-5 [9].

En 2018, elle est éliminée au premier tour du tournoi de Roland-Garros par la 71e joueuse mondiale, l'Américaine Taylor Townsend (6-4, 6-2) [10].

Le 15 juin 2019, elle s'incline en finale de l'Open de Deauville, disputé sur gazon, face à Pauline Parmentier 6-1, 6-0 [11].

Elle habite à Pontoise (Val d'Oise)[4].

Classement mondial

Classement annuel (simples)
Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Rang 1 053e 911e 411e 471e 250e 290e 306e 232e 188e 209 245

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 Fiche de Myrtille Georges sur tennisleader.fr (lire en ligne).
  2. Ouest-France, 20 novembre 2010.
  3. Pascal Bériot, « Myrtille Georges, la consécration », Le Dauphiné Libéré, 8 février 2016.
  4. 4,0 4,1 et 4,2 La Manche Libre, site internet, 24 mai 2016 (lire en ligne).
  5. La Manche Libre, site internet, 25 mai 2016 (lire en ligne).
  6. « La Granvillaise Myrtille Georges invitée à Roland-Garros », La Gazette de la Manche, site internet, 24 mai 2017.
  7. « Roland-Garros. La Granvillaise Myrtille Georges éliminée dès le 1er tour », Ouest-France, site internet, 29 mai 2017 (lire en ligne).
  8. Martial Debeaux, « Myrtille Georges, un titre avant les qualifs », Dimanche Ouest-France, 18 juin 2017.
  9. « Le triomphe rêvé de Myrtille Georges sur ses terres », Ouest-France, 16 octobre 2017.
  10. Cyrille Pomero, « Myrtille Georges se donne encore six mois », Ouest-France, 30 mai 2018.
  11. Dimanche Ouest-France, 16 juin 2019.

Lien interne

Liens externes