Marcel Enot

De Wikimanche

Marcel Énot.

Marcel Charles Louis Georges Enot, né à Saint-Lô le 20 mai 1909 [1] et mort à Paris le 13 juillet 1977 [2], est une personnalité de la Manche, chanteur lyrique de profession.

Biographie

Il est le fils de Joseph Enot (1886-1948), typographe, et de Marthe Pétron (1887-1981), couturière.

Il prend des cours de chants très jeune à l'école de musique de Saint-Lô [3].

Il poursuit ses études musicales à Paris, au Conservatoire national, où il obtient notamment en 1930 le premier prix du concours de chant de la ville de Paris [4].

Engagé par l'Opéra-Comique de Paris, il y fait ses débuts en 1934. Après avoir remporté la même année le premier prix d'opéra-comique, il se fait remarquer en 1935 dans Mon ami Pierrot, de Sacha Guitry [5].

Abonné à l'Opéra-Comique, il connaît le succès avec les plus grandes créations Le Barbier de Séville, Lakmé, La Bohême, Manon... [5].

Il se marie à Paris 12e le 2 juillet 1936, avec Mireille Frichet (1909-1979), Mireille Fleury à la scène.

le 22 août 1937, il est à Hambye pour présenter Louis d'Estouteville et Jeanne Paynel, seigneur et dame de Hambye pendant la Guerre de Cent ans, où il tient le rôle-titre [6]. Il reprend le rôle le 9 juillet 1939 à Saint-Lô, au Théâtre de la Nature, place Sainte-Croix [5].

En 1955, il fonde à Paris, le Conservatoire musical du XIIe arrondissement, qu'il dirige avec sa femme [5].

En 1959, il travaille sous la direction de Roberto Benzi dans Carmen [5].

Distinctions

  • Chevalier de la Légion d'honneur en 1971

Notes et références

  1. « Acte de naissance », Archives de la Manche, archives communales de Saint-Lô, registre de l'état-civil des NMD (1909), 3E 502/114, page 43/105.
  2. « Acte de naissance n° 1589 », Archives de Paris, archives communales de Paris 15e arrondissement, registre de l'état-civil des NMD (1977), 15 15D 547, page 10/11.
  3. Jean-Paul Bonami, Talents normands à l'opéra de Paris, autoédition, 2019.
  4. « Le Saint-Lois Marcel Enot chevalier de la Légion d'honneur », Ouest-France, 8 janvier 1971.
  5. 5,0 5,1 5,2 5,3 et 5,4 Yves Marion, « Un Saint-Lois à l'Opéra-Comique », Société d'archéologie et d'histoire de la Manche, site internet, 11 septembre 2018 (lire en ligne).
  6. L'Ouest-Éclair, 3 septembre 1937.