Jean Levallois

De Wikimanche

Jean Levallois (2014).

Jean Levallois, né à Cherbourg le 4 mars 1944, est un journaliste et homme politique de la Manche.

Biographie

Après des études à l’École supérieure de journalisme de Lille, il est coopérant au service de l’information du ministère de l’Éducation québécois en 1968.

Il entre en 1969 à la rédaction de La Presse de la Manche, comme secrétaire de rédaction. Il devient ensuite rédacteur en chef-adjoint et éditorialiste. Officiellement retraité depuis 2005, il signe chaque jour un billet à la une du quotidien.

Il s'engage en politique avec les jeunes gaullistes de l'UJP et comme conseiller municipal de Cherbourg, entre 1971 à 1977. Après une candidature à l'élection cantonale de 1976 dans le canton de Cherbourg-Ouest face à Charles Dumoncel, il défend les couleurs du RPR à la cantonale de 1979 de Cherbourg-Est, battu au second tour par son homonyme socialiste, Jean Levalois[1]. Il se présente comme suppléant de Jean Vaur aux Élections législatives de 1981dans la Manche. Élu conseiller régional divers-droite de Basse-Normandie en 2004, il siège dans les commissions « Jeunesse, culture, sport » et « Solidarité politique de la ville, logement, santé, handicap » [2]. Troisième sur la liste de Jean Lemière, candidat officiel de l'UMP pour les municipales de 2008 à Cherbourg-Octeville, il est élu conseiller d'opposition, et conseiller communautaire [3].

En parallèle de ses activités politiques et professionnelles, il s'engage au sein de la Caisse d'épargne. Membre du conseil d'administration de la caisse cherbourgeoise à partir de 1970, il prend la présidence du conseil d'orientation et de surveillance de la Caisse d'épargne de Cherbourg en 1985, puis du Nord-Cotentin, de Basse-Normandie en 1991, et de Normandie en 2008 [4]. Il est également membre du conseil de surveillance de la Caisse nationale des caisses d'épargne depuis 1999. Président de la SA d’HLM du Cotentin, il est est aussi président de l'Association régionale HLM de Basse-Normandie, membre depuis 2000 du comité directeur, puis du comité exécutif de l'Union sociale pour l'habitat, vice-président de la Fédération nationale des associations régionales d'organismes HLM et membre du conseil national HLM depuis 2001.

Le 21 décembre 2012, il démissionne de l'UMP et du conseil municipal de Cherbourg-Octeville [5]. « J'ai toujours cru au gaullisme social. La crise récente à l'UMP a changé la donne. Je ne suis ni en adéquation avec son président national, ni avec son président local », déclare-t-il pour expliquer sa décision [5].

Il déclare sa candidature, le 1er octobre 2013, l'élection municipale de 2014 à Cherbourg-Octeville [6].

Il est membre du bureau de l’École supérieure de journalisme de Lille (ESJ).

Distinctions

Il est chevalier de l’Ordre du mérite.

Notes et références

  1. Le Monde, 15 février 1979.
  2. Site internet du groupe Centre et droite républicaine du conseil régional de Basse-Normandie.
  3. « Les 43 noms de la liste « Cherbourg-Octeville, un nouveau cap », Ouest-France, samedi 9 février 2008 (lire en ligne).
  4. Site internet de l'AGEFI, 2 juin 2008.
  5. 5,0 et 5,1 « Jean Levallois démissionne », La Presse de la Manche, 22 décembre 2012.
  6. Pauline Latrouitte, « Jean Levallois candidat », France 3 Basse-Normandie, site internet, 1er octobre 2013 (lire en ligne).

Lien interne