Jean-Baptiste Michel Pontus

De Wikimanche

Jean-Baptiste Michel Pontus, né au manoir de Herclat à Néville le 19 juin 1763 et décédé à Paris le 2 septembre 1792, est une personnalité religieuse de la Manche.

Il entame ses études au grand séminaire de Coutances avant de les poursuivre au petit séminaire Saint-Sulpice à Paris. Il est maître ès-arts à la Sorbonne.

En 1788, il est ordonné prêtre dans l'ordre religieux des Sulpiciens. Il est vicaire de Saint-Sulpice à Paris à partir de 1788.

Il refuse de prêter serment à la constitution civile du clergé et continue son service dans un oratoire particulier.

Il est arrêté le 29 août 1792 à la maison des Tourettes des Eudistes à Paris et incarcéré à la prison des Carmes dans laquelle il est massacré le 2 septembre suivant.

Il est béatifié le 17 octobre 1926 par le Pape Pie XI avec les autres martyrs de Septembre.

Iconographie

Commémoration

Divers

  • Un de ses oncles Jean-Baptiste Pontus, vicaire général de l'évêque de Sénez (Alpes-de-Haute-Provence), incarcéré aux Carmes, réussit à s'enfuir lors du massacre dans le jardin.

Bibliographie

  • Semaine de Coutances, 10 décembre 1903.
  • J. Grente, Les martyrs de septembre de Bayeux et Lisieux, 1918, p. 157.
  • J. Grente, Les martyrs de septembre 1792 à Paris, Téqui, Paris, 1926, p. 45, 55-57.
  • J.-M. Lejeune, Le Bienheureux Jean-Baptiste Michel Pontus de Néville et ses compagnons martyrs de la Révolution française, Imprimerie la Dépêche, Cherbourg, 1989.

Source