Sainte-Geneviève

De Wikimanche

Sainte-Geneviève est une commune du département de la Manche.

Commune de Sainte-Geneviève Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 39' 24.11" N, 1° 18' 49.24" W (OSM)
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Chargement de la carte...
Canton Val-de-Saire
Ancien canton Quettehou
Intercommunalité CA du Cotentin
Gentilé Génovéfain(ne)s
Population 322 hab. (2015)
Superficie 4,95 km²
Densité 65 hab./km2
Altitude 9 m (mini) - 60 m (maxi)
Code postal 50760
N° INSEE 50469
Maire Régine Gosselin
Communes limitrophes de Sainte-Geneviève
Tocqueville Tocqueville Gatteville-le-Phare
Valcanville Sainte-Geneviève Montfarville
Valcanville Valcanville Valcanville

Map commune FR insee code 50469.png


Histoire

Le fief d'Arreville prend progressivement le nom de la paroisse, Sainte-Geneviève.

L'église paroissiale de Sainte-Geneviève appartenait á l'abbaye de Notre-Dame-du-Vœu de Cherbourg, qui en avait le patronage. A la présentation de l'abbé de Cherbourg, Guillaume de Tournebu, évêque de Coutances, conféra la cure de Sainte-Geneviève à Ambroise d'Évreux, auquel il la contesta plus tard. Mais, en 1205, Vivien, évèque de Coutances, la confirma audit Ambroise d'Évreux, qui en fit la remise aux religieux de Cherbourg, lesquels présentèrent pour le remplacer Étienne de Poitiers. Vivien confirma cette dernière nomination à condition que le curé payerait au chapelain de cette église une rente de 20 sous[1].

Hugues de Morville, évêque de Coutances, donna, en 1219, aux moines de Cherbourg les deux tiers de la dime de la paroisse Sainte-Geneviève, un quartier de froment, deux poules et vingt œufs. D'après le Livre noir, le patronage appartenait toujours à l'abbé de Cherbourg, qui prenait les deux tiers de la dîme des gerbes ; le curé avait l'autre tiers, l'autelage, cinq boisseaux de froment, quatre sous six deniers, trois pains, trois poules, quarante œufs et un presbytère. Le revenu de l'abbé valait 74 livres ; celui du curé était de 100 livres[1].

Philippe VI, en 1330, donna l'église de Sainte-Geneviève à l'abbaye de Cherbourg, et le pape Jean XXII confirma cette donation. En 1333, les trésoriers de l'église de Sainte-Geneviève achetèrent des rentes pour leur église. La donation de Philippe VI eut pour effet de modifier le partage des revenus de l'église ; ainsi, en 1369, l'abbé de Cherbourg, qui en avait toujours le patronage, prenait cinq parties des grosses dimes et la moitié de tous les autres produits, le vicaire qui desservait la paroisse avait le reste[1].

En 1665, le patron était encore l'abbé de Cherbourg, et la cure valait 430 livres[1].

Philippe de Greuilly, fils de Richard, donna, en 1187, à l'abbaye de Cherbourg, les fief et domaine qu'il possédait à Arreville, en la paroisse de Sainte-Geneviève. On distingue, au nombre des témoins, Guillaume, abbé de Montebourg, Guillaume Panthol, Richard et Philippe de Saint-Marcouf, Richard d'Ozeville, Robert, clerc de Falaise, etc[1].

D'après Dumoulin, l'abbé de Cherbourg avait une baronnie à Sainte-Geneviève; aussi voit-on que la ferme de cette baronnie, gage-pleige, casualités et dimes dans ladite paroisse et celle de la Pernelle, étaient affermées, en 1753, au prix de 5010 livres[1].

Montfaut, en 1464, imposa, à Sainte-Géneviève, Étienne Fouquet; mais Jean Fouquet fut maintenu noble par arrêt des Aides du 14 mai 1487, et Roissy, en 1598, y maintint noble Jean Fouquet[1].

Chamillard, en 1666, y trouva encore les Fouquet ; et Jacques Fouquet prouva quatre degrés. Il y avait aussi alors à Sainte-Geneviève les Lacour, anciens nobles, Antoine de Hennot dont la noblesse datait de 1510, les Lecalley anoblis en 1343, et les Dagier, en 1652[1].

La paroisse de Sainte-Geneviève, avant 1789, avait 142 feux imposables en 1722, 147, en 1735, et 600 habitants, en 1762[1].

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[2]. En 2015, la commune comptait 322 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [3] et INSEE [4])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
713 541 744 748 688 684 711 653 651 627
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
605 607 567 545 491 462 450 408 378 393
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
362 328 332 327 333 322 309 296 291 286
1982 1990 1999 2004 2006 2007 2008 2009 2010 2011
296 256 293 320 329 322 316 310 313 309
2012 2013 2014 2015 2017 2018 2019 2020 2021 2022
314 318 323 322
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Les maires

Les maires successifs
Période Identité Parti Qualité Observations
.......-....... Bon Gaillard agent municipal en exercice en 1795
.......-....... .......
.......-....... Pierre François Marin Langlois en exercice en 1823 et 1830
.......-....... Pierre Marois en exercice en 1833
.......-....... Octave Pesnelle en exercice en 1836
.......-....... Jean-Baptiste Marois en exercice en 1844
.......-....... André Marie Langlois en exercice en 1875
.......-....... .......
.......-....... Paul Hamel
.......-2000 M. Houllegatte
2000-2001 Michel Lerévérend retraité
2001-2014 Régine Gosselin chef d'entreprise
2014-actuel Bernard Hamel retraité de l'agriculture
Toutes les données ne sont pas encore connues.



Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La mairie (2013).

La mairie (2013).

Adresse : 3 route de l'Église
50760 Sainte-Geneviève

Tél./Fax : 02 33 54 69 49

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Officiel

Commentaire :

Source : Site web de la communauté de communes (24 août 2012)

Mardi - 14 h - 16 h 30
Mercredi - -
Jeudi - -
Vendredi - 14 h - 16 h 30
Samedi - -



Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

L'église Sainte-Geneviève
  • Manoir d'Arville (16e - 18e), inscrit à l'Inventaire des monuments historiques (IMH).
  • Église Sainte-Geneviève (15e / 18e).
  • Manoir du hameau normand : ruines.
  • Manoir des Mares (16e / 17e, fortement restauré).
  • Ferme de l'Abbaye (16e).
  • La Duborderie (16e).
  • La Fèvrerie (17e / 18e).
  • La Fouquetterie (18e).
  • La Grande Berquerie (18e)
  • Le Laurier (18e).
  • Oratoire Notre-Dame.
  • Chapelle de la rue Gaillard (19e).
  • Ancien moulin à vent.

Personnalités liées à la commune

Économie

Bibliographie

Lien interne

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5, 1,6, 1,7 et 1,8 Annuaire du Département de la Manche, 1870, p. 38-39
  2. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Population avant le recensement de 1962.
  4. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.