Fernand Lelandais

De Wikimanche

Fernand Adolphe Désiré Lelandais, né à Cherbourg le 1er mars 1895 [1] et mort entre le 2 [1] et 5 juillet en 1944, est un déporté de la Manche.

Fernand Lelandais part en déportation avec le convoi de 2 152 hommes qui quitte Compiègne-Royallieu (Oise) le 2 juillet 1944 à destination du camp de concentration de Dachau. À bord des wagons se trouvent également les Manchois : de Bréville, Hamel, Lefebvre, Planque et Ronceray.

Ce transport est resté tristement célèbre sous le nom de Train de la mort en raison du nombre élevé des décès survenus durant le voyage. [2][3]

Fernand Lelandais décède pendant le transport.

Sources

  • Fondation pour la mémoire de la déportation.
  • Le Train de la mort, Christian Bernadac, éd. France-Empire, 1970.
  • Mémorial annuaire des Français de Dachau, Francis Della Monta, 1987, p. 249-250.
  • Les déportés du convoi du 2 juillet 1944 Compiègne-Dachau, Thibault Letertre.
  • Le « Train de la mort », mémoire de M1 sous la direction de Michel Boivin, Université de Caen, 2006

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 AD50, NMD Cherbourg, 1895 (5 Mi 2138) page 43/233 Acte de naissance n° 161 (lire en ligne).
  2. Christian Bernadac serait parvenu à identifier 536 morts durant le transport , chiffre repris par l'Amicale de Dachau.
  3. Paul Berben avance, quant à lui, le chiffre de 984 morts.

Lien interne