Exupère Caillemer

De Wikimanche

Exupère Caillemer, né à Saint-Lô le 23 novembre 1837, mort à Lyon le 8 avril 1913 est une personnalité judiciaire de la Manche.

Il fut président d'honneur de la Société d'agriculture, d'archéologie et d'histoire naturelle du département de la Manche, il est le père de Robert Caillemer (1875-1921), juriste et historien[1].

Biographie

Il est le fils de Théophile Caillemer, notaire et commandant de la garde nationale et de Melle Freuley[1].

D'abord élève au collège de Saint-Lô, il suit de 1855 à 1861 les cours de la faculté de droit de Caen[1]. Inscrit au barreau de Caen en 1858, il se consacre surtout à la préparation de l'agrégation. Il est reçu le premier au concours de 1861[1].

Le 27 janvier 1862, il est envoyé à la Faculté de droit de Grenoble où il est chargé d'un cours de droit civil[1].

En 1875, il est nommé Doyen de la Faculté de droit de Lyon, poste qu'il conserve pendant 33 ans, jusqu'en 1908[1]. Il publie de nombreuses études d'histoire juridique, allant du droit grec antique à l'ancien droit français en passant par l'enseignement du droit. Il produit également de nombreux articles dans les Mémoires des académies de Caen, du Dauphiné, de Lyon etc...[1]. L'amicale des Normands de Lyon en fait son président d'honneur.

En 1883, il est membre correspondant de l'Institut de France, section des Inscriptions et Belles-Lettres[1].

Il est membre du conseil d'administration des hospices de Lyon depuis 1888, puis président du conseil général des hospices civils[1].

À sa mort, le conseil municipal de Lyon lui accorde des funérailles municipales[1].

Distinctions

  • Chevalier de la Légion d'honneur en 1876, puis officier en 1894 et commandeur le 19 juillet 1903.
  • Commandeur de l'ordre du Trésor Sacré du Japon

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5, 1,6, 1,7, 1,8 et 1,9 Gaëtan Guillot, « Exupère Caillemer », Notices, mémoires et documents publiés par la Société d'agriculture, d'archéologie et d'histoire naturelle du département de la Manche, imprimerie Jacqueline, Saint-Lô, 1913, p.211-216 (lire en ligne)

Lien externe

  • Notice IdRef d'Auguste Laveille, idref.fr,(lire en ligne), consultée le 2 décembre 2017