Edmond Cottenceau

De Wikimanche

Edmond Cottenceau, né à Melay (Maine-et-Loire) en 1929, mort à Cherbourg le 29 avril 1982, est une personnalité intellectuelle de la Manche, enseignant de profession.  

Un « horsain » passionné par le Cotentin

Professeur, il enseigne d'abord à Caen (Calvados), avant de s'établir en 1962 à Cherbourg, où il fait profiter de ses qualités de pédagogue les élèves des Écoles catholiques associées [1] . Il entre, par son mariage, dans la famille d’Olympe Oury (1754-1821), directeur de la Manufacture des glaces de Tourlaville [2].

Il se prend non seulement de passion pour le passé glorieux de La Glacerie, mais aussi pour toute l’histoire du Cotentin en fondant l’association Connaissance du Cotentin - Les Amis du musée de La Glacerie, qu'il préside longtemps [3].

Le 4 mars 1970, il est élu membre titulaire de la Société nationale académique de Cherbourg [1].

Sa conviction, sa foi, sa rigueur scientifique, son goût du concret et de l’efficacité aboutissent en quelques années à des résultats remarquables : la résurrection du musée de La Glacerie, au hameau Luce ; des expositions de photographies et d’objets, suivies avec beaucoup d’intérêt ; des publications dont le fleuron est évidemment L’Habitat rural du clos du Cotentin (1980), des sorties de groupes dans les lieux inhabituels [2].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 « Nécrologie », Mémoires de la Société nationale académique de Cherbourg, vol. XXIX, 1985.
  2. 2,0 et 2,1 Revue de la Manche, n° 89, janvier 1981, supplément ronéotypé.
  3. Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, sous la direction de René Gautier.