Classe Naïade

De Wikimanche

La classe Naïade est une classe de sous-marins construits par la DCNS à Cherbourg, à Toulon (Var) et à Rochefort-sur-Mer (Charente-Maritime).

Historique

Cette classe tire son nom du premier sous-marin de la série.

Ces vingt sous-marins sont dessinés par l'ingénieur Gaston Romazzotti. Il s'agit en fait de torpilleurs sous-marins surnommés « Les Fritures » ou encore « Les Noyades ». L'ordre de mise en chantier est ordonné le 13 avril 1901.

Ces submersibles sont spécialement conçus pour la garde des rades et des ports. Ils ont servi de 1905 à 1914 à Dunkerque (Nord), La Pallice (Charente-Maritime), Toulon (Var), Bizerte (Tunisie) et Saïgon (Vietnam).

Les vingt sous-marins de ce type sont :

  • Naïade (Q-015) : 19051914 – Vendu à Cherbourg
  • Protée (Q-016) : 19041914 – Vendu à Saïgon (Vietnam)
  • Perle (Q-017) : 19041912 [1] – Vendu à Saïgon (Vietnam)
  • Esturgeon (Q-018) : 19041912 [1] – Vendu à Saïgon (Vietnam)
  • Bonite (Q-019) : 19051914 [1] – Vendu à Toulon
  • Thon (Q-020) : 19051914 [1] – Coule devant Cap Bon (Tunisie)
  • Souffleur (Q-021) : 19051914 [1] – Vendu à Bizerte (Tunisie)
  • Dorade (Q-022) : 19051914 [1] – Vendu à Toulon
  • Lynx (Q-023) : 19041914 – Vendu à Saïgon (Vietnam)
  • Ludion (Q-024) : 19041914 [1] – Vendu à Cherbourg
  • Loutre (Q-025) : 19041914 [2] – Vendu à Rochefort-sur-Mer
  • Castor (Q-026) : 19041914 [2] – Désarmé
  • Phoque (Q-027) : 19051914 [2] – Vendu à Rochefort-sur-Mer
  • Otarie (Q-028) : 19051914 [2] – Vendu à Rochefort-sur-Mer
  • Méduse (Q-029) : 19051914 [2] – Vendu à Rochefort-sur-Mer
  • Oursin (Q-030) : 19051914 [2] – Vendu à Brest
  • Grondin (Q-031) : 19061913 [1] – Vendu à Bizerte (Tunisie)
  • Anguille (Q-032) : 19071914 [1] – Vendu à Toulon
  • Alose (Q-033) : 19071914 [1] – Désarmé
  • Truite (Q-034) : 19051914 [1] – Vendu à Bizerte (Tunisie)

Caractéristiques

Caractéristiques
Type de coque Sous-marin à simple coque
Tonnage surface 70,24 t
Tonnage en plongée 73,32 t
Longueur 23,76 m
Largeur 2,26 m
Tirant d'eau 2,62 m
Vitesse en surface 7,20 nœuds
Vitesse en plongée 5,98 nœuds
Immersion maximale de sécurité 30 m
Équipage (off + s-off + mat.) 2 + 11
Armement 2 tubes de 450 mm + 2 torpilles de 450 mm
Motorisation | 1 moteur au benzol de 80 ch + 1 moteur électrique de 92 ch
Propulsion 1 hélice
Source : - Caractéristiques, histoire et destin des sous-marins français

Notes et références

  1. 1,00, 1,01, 1,02, 1,03, 1,04, 1,05, 1,06, 1,07, 1,08, 1,09 et 1,10 Bâtiment construit à Toulon
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4 et 2,5 Bâtiment construit à Rochefort-sur-Mer (Charente-Maritime)