Cité coloniale

De Wikimanche

Vue de la rue de l'Abbaye.

La Cité coloniale est un lotissement résidentiel situé à Cherbourg-en-Cotentin.

Elle est située entre le 59 rue de l'Abbaye, la rue de l'Amiral-Gauchet, et le boulevard Guillaume-le-Conquérant, face à l'arsenal. Elle est desservie par les rues du 1er-Régiment-d'Infanterie-Coloniale et rue du Général-Charpy. Elle couvre une surface de près de 17 000 mètres carrés.

Destinée à loger des familles de militaires des 8e et 11e régiments de l'armée de terre, la « cité de l'Infanterie coloniale » est construite entre 1931 et 1932 par la Société normande des habitations à bon marché, sur les plans de l'architecte André Viviès [1]. Elle comprend 34 maisons mitoyennes à un étage avec jardin privatif et 6 immeubles à deux étages avec garage [1]. En 1936, 23 familles représentant 88 personnes y habitent [1].

Le bailleur rouennais Logiseine reprend l'ensemble.

Depuis la fermeture de deux bâtiments en 2010, à cause d'une instabilité des sols, les autres logements sont progressivement libérés, ne laissant plus que deux habitants début 2015.

L’Établissement public foncier de Normandie (EPFN) rachète alors la cité pour que la ville et la Communauté urbaine engagent un projet immobilier, qui veut respecter la trame urbaine existante et conserver et réhabiliter un bâtiment pour le souvenir [2].

Prévue initialement entre juin et décembre 2015 [2], la démolition ne commence en réalité qu'en novembre 2016 [2]. Un collectif, regroupant étudiants de l'ESAM et associations comme La Cherche, Les Art'zimutés et Emmaüs, collecte alors les témoignages d'anciens habitants et des matériaux issus de la déconstruction. Son travail est présenté dans L'Expo coloniale, Dé/RE construction, au réfectoire de l'Abbaye Notre-Dame-du-Vœu en mai 2017 [3].

La Résidence Archipel y fait suite avec 21 maisons individuelles, 32 logements sociaux gérés par Presqu'île Habitat et 101 logements collectifs de 2 à 4 pièces [4]. Le chantier débute en 2019 pour être livré en 2021 [4].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 « La démolition de la Cité coloniale a débuté », Ouest-France, 26 novembre 2016.
  2. 2,0 2,1 et 2,2 « Les derniers projets de Cherbourg-Octeville », Ouest-France.fr, 3 octobre 2015 (lire en ligne).
  3. « Un geste artistique pour la Cité coloniale », La Presse de la Manche, 6 mai 2017.
  4. 4,0 et 4,1 « Résidence Archipel : 154 nouveaux logements en 2021 à Cherbourg », Ouest-France, site internet, 19 avril 2018 (lire en ligne).