Charles Hamel (1873)

De Wikimanche

Charles Félix Joseph Hamel, né à Saint-Pierre-Église le 5 octobre 1873 [1] et mort à Cherbourg le 17 juin 1953, est un homme de lettres de la Manche.

Biographie

Son père, Paul Hamel (1841-1910), termine ses études secondaires au collège de Valognes, obtient une licence en droit à Caen (Calvados) avant d'acquérir une étude de notaire à Saint-Pierre-Église en 1869. Il exerce jusqu'en 1906, date à laquelle il transmet l'étude à l'un de ses cinq fils, Auguste Hamel. C'est au collège de Valognes que Paul Hamel connaît Félix Buhot, futur graveur célèbre, et Albert Le Nordez qui deviendra le brillant évêque de Dijon.

Charles Hamel, après ses humanités au collège de Valognes, mène avec succès des études de droit à Paris. Avec Louis Beuve et François Énault, il anime Le Bouais-jan. Il exerce le notariat à Valognes entre 1903 et 1923. Puis, notaire honoraire, il se retire à Cherbourg. Il est élu membre titulaire de la Société nationale académique de Cherbourg le 10 octobre 1923, puis secrétaire le 6 avril 1938. Il décède à Cherbourg le 17 juin 1953.

Publications

  • Trente-sept communications à la Société nationale académique de Cherbourg.
  • Sous le pseudonyme de Boisramé, entre 1897 et 1900, au moins quatorze articles dans Le Bouais-jan[2], en langue normande ou en français.

Notes et références

  1. - Acte de naissance n° 87 (lire en ligne).
  2. Boisramé, Le baiser des maires, Le Bouais-Jan, N°7, 8 avril 1900, p. 103

Homonymie

  • Charles Hamel ne doit pas être confondu avec ses homonymes, Charles Hamel.

Source

  • Jean-Louis Marsset, Les Hamel de Saint-Pierre, p.76, 3e édition, février 2004, et p. 88, 4e édition, juillet 2017 (ouvrage hors commerce).

Lien interne

Voir aussi