Chapelle Saint-Laurent (Nacqueville)

De Wikimanche

L'église entre 1902 et 1944

La chapelle Saint-Laurent de Nacqueville est un édifice catholique de la Manche situé à Urville-Nacqueville.

C'est la troisième église construite à Nacqueville.

L'ancienne église de Nacqueville, avec son clocher en bâtière, est démolie en 1902 par Hildevert Hersent, châtelain de Nacqueville, entrepreneur en génie civil qui prend à sa charge la construction du nouvel édifice[1].

L'architecte cherbourgeois René Lévesque conçoit une église de style gothique du 13e siècle, en granit de Flamanville, de Gréville et d'Omonville, et pierre de Caen. La première pierre est posée le 10 août 1902, lors de la fête de saint Laurent. La nouvelle église est inaugurée le 11 octobre de la même année. Elle subit quelques dégâts causés par la foudre le 20 mai 1904 et l'inventaire du 23 mars 1906 exigé par la loi de séparation des Églises et de l'État[1]. Pour finir, elle est détruite le 4 juin 1944 par les Allemands[2].

L'évêché et la préfecture ayant décidé de ne reconstruire qu'une église pour les deux communes d'Urville et de Nacqueville, cette dernière exige la construction d'une chapelle commémorative[2].

La chapelle Saint-Laurent est donc bâtie sur la colline, à l'intérieur du cimetière, à l'emplacement de l'ancienne église dont elle constitue le mémorial. Elle est l'œuvre des architectes locaux René Levavasseur et M. Lebreton. Inaugurée en 1965, restée fermée plusieurs années, elle est utilisée une fois par an depuis sa réhabilitation en 2012[2].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Société des sciences de Cherbourg, « Les monuments d'Urville-Nacqueville », Histoire paroissiale de Nacqueville, consulté le 8 mars 2018 (lire en ligne)
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 eglise.urville.nacq.free.fr, consulté le 8 mars 2018 (lire en ligne)

Lien interne

Lien externe