Château de Sotteville

De Wikimanche

Le château et son plan d'eau.

Le château de Sotteville est un monument de la Manche.

Sur les fondations d'une demeure qui daterait du Haut Moyen-Âge, le château est élevé entre 1593 et 1610, par un bourgeois valognais fraichement anobli, dans un style typique du Cotentin, avec des fenêtres à meneaux sans mouluration de section carrée, surmontées de frontons triangulaires, des lucarnes doubles en plein cintre sous frontons triangulaires et des bandeaux horizontaux prolongeant les appuis ou les linteaux de fenêtres[1].

Il se compose d'un corps central de deux étages aux larges fenêtres[2] de deux pavillons médiévaux latéraux (ils devaient être quatre originellement) et d'un pavillon du XIXe siècle au nord-est[1].

L'ensemble est remanié dans les années 1900 avec l'ajout d'un pavillon nord dans le style du XVIIe siècle et la reprise de meneaux disparus au XVIIIe siècle[1].

Les communs (boulangerie, écuries, colombiers, grange, chapelle) qui encadrent la cour d'honneur datent de la fin du XVIe siècle. Ceux situés à droite de la cour sont sur rez-de-chaussée, avec des lucarnes doubles à frontons curvilignes[2].

Le parc est redessiné à l'anglaise vers 1899[1]. Il est doté d'un plan d'eau.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est réquisitionné par l'armée allemande pour servir de quartier général pour son artillerie côtière ouest [3]. Le général Rommel y a même séjourné, ainsi qu'il le relate dans ses mémoires [3].

Le château fait l'objet de plusieurs protections au titre des monuments historiques. Les façades du château et ses toitures en schistes bleus à joints maçonnés (à l'exception du pavillon nord-est) ainsi que les façades et les toitures des communs sont inscrits par arrêté du 12 octobre 1964. Celles du pavillon Nord-Est du logis et de la ferme, ainsi que le parc avec le système hydraulique (lavoir, pièce d'eau et canal), le jardin potager et ses murs de clôture, les jardins en terrasses et leur serre, et les avenues de Face et de l'Église, sont inscrits par arrêté du 21 décembre 2000. Le 13 février 2002, le corps de logis est inscrit, tandis que les trois cheminées de la cuisine, de la salle des gardes et de la salle à manger, les deux colombiers et la boulangerie, en totalité, les façades et les toitures des communs entourant la cour d'honneur, y compris celles de la grange attenante au colombier nord, sont classés[1].

Erwin Rommel y dort le 18 juin 1940.

Ancienne propriété de la famille Beaudrap, il est acheté dans les années 1940 par Marie Josèphe Couraye du Parc, épouse de Jean Jacques de La Huppe de Larturière. Il appartient à leur fille, Laure de Larturière, maire de Sotteville de 2008 à 2014, ses trois sœurs et une de ses nièces.

Bibliographie

  • J. Avoyne, « Le château de Sotteville », La Normandie monumentale et pittoresque, édifices publics, églises, châteaux, manoirs, etc ....Manche, partie 2, éd. Lemasle & Cie, Le Havre, 1899, p.63-64 (lire en ligne)

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Notice n°PA00110615, base Mérimée (architecture), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture.
  2. 2,0 et 2,1 Daniel Lacotte, Les Châteaux du Cotentin, Ouest-France éditions, 1979
  3. 3,0 et 3,1 « Un château romantique à découvrir en août », Ouest-France, 6 août 2015.

49°32′50″N 1°45′27″O / 49.54722, -1.7575