Carrière de Doville

De Wikimanche

La carrière de Doville est une entreprise de la Manche située à Doville.

Histoire

Elle est ouverte vers 1850, comme carrière communale, et louée aux chemins de fer [1] pour la construction des lignes ferroviaires Carentan-Carteret et Coutances-Sottevast ; elle fournit les cailloux nécessaires au ballast sur lequel reposent les traverses qui soutiennent les rails. Appelée alors la carrière des Cheminots, elle compte jusqu'à une cinquantaine d'ouvriers [2].

La pierre extraite est un grès quartzite, comme dans la carrière de Lithaire, mais la pierre de Doville présente un fil qui permet de la tailler et de l'utiliser en construction [2].

Elle sert à la construction de la nouvelle église de Doville vers 1840 [2]. En 1944, les Américains l'utilisent pour stabiliser les pistes d'atterrissages et les plateformes des hôpitaux provisoires [2]. Elle est aussi employée pour la reconstruction de La Haye-du-Puits gravement endommagée lors de la Libération en 1944 [2].

Les terrains étant propriété de la commune, l'exploitation est achetée par M. Mouchel en 1950, puis par Gilles Neveux en 1975 et, en 1987, par le groupe Colas [3] qui l'utilise pour les bâtiments et travaux publics [1].

L'autorisation de son exploitation doit prendre fin en 2027[4], l'arrêt définitif est programmé pour 2050 [1].

Production

La production moyenne annuelle autorisée est de 400 000 tonnes avec des pointes à 500 000 tonnes [4]

Administration

Adresse : Société normande des carrières Baudouin
La Noblesse
50250 Doville
Tél. 02 33 76 74 60

Situation

Elle est située sur l'extrémité nord du Mont de Doville, et au lieu-dit La Brière, de part et d'autre de la route départementale 137.

Chargement de la carte...

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 « Le grès de Doville : une pierre qui a la vie dure », Ouest-France, site internet, 22 septembre 2014 (lire en ligne)
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 et 2,4 « Doville », Plaquette éditée par l'office de tourisme de la communauté de communes de la Haye-du-Puits
  3. Site officiel
  4. 4,0 et 4,1 « Avis délibéré n°2018-2826 en date du 15 novembre 2018 », Mission régionale d'autorité environnementale. Normandie, 2018 (lire en ligne)

Article connexe

Liens externes