Antoine Paté

De Wikimanche

Antoine Paté.

Antoine Paté, né au Mesnil-Villeman le 28 octobre 1655 et mort à Cherbourg le 21 mars 1728, est une personnalité catholique de la Manche.

Il est le fils de Léonard Paté, marchand, et de Pauline Ménard [1] [2]. À l'âge de 7 à 8 ans, il se rend à pied à la foire du Mesnil-Garnier, « à un quart de lieue », pour y acheter un livre afin d'apprend à lire [1].

Vers 15-16 ans, il s'établit à Angers, où il a suivi son précepteur pour achever ses humanités chez les pères de l'Oratoire [1].

Le 14 mai 1679, il « reçoit la tonsure » [1]. Il est sous-diacre le 31 mai 1681 à Coutances et diacre le 20 décembre de la même année à Angers [1]. Le 31 décembre suivant, il est reçu bachelier à l'université d'Angers [1]. Il est fait prêtre le 19 septembre 1682 à Coutances [1].

Le 14 octobre 1687, il est nommé curé de Cherbourg et doyen de la Hague en 1688, jusqu'à sa mort en odeur de sainteté, en 1728, à 72 ans, le jour des Rameaux.

« Homme d'une piété, d'une vertu et d'une humilité exemplaire », assure Voisin La Hougue (...) [2], « il fut universellement regretté de toute la ville ; car on admirait en lui un zèle ardent pour les salut des âmes, une douceur naturelle, une charité incomparable pour les pauvres et les orphelins, une patience héroïque contre la calomnie et les persécutions, une foi vive, une présence de Dieu continuelle, une vertu incomparable et une conduite admirable dans la direction des âmes. Il était généralement honoré et estimé de tout le monde, à cause de son zèle pour l'instruction de la jeunesse, de la vie régulière et pénitente qu'il menait, jointe à la pauvreté, de grandes austérités, des jeûnes et des veilles longues et pénibles. » [2].

Bibliographie

  • Abbé Charles Trigan, La vie et les vertus de Messire Antoine Paté, curé de Cherbourg et doyen de la Hague, mort en odeur de sainteté, Coutances, 1746.
  • Chanoine Georges Hyernard, Vénérable et discrète personne : Messire Antoine Paté, La Dépêche, Cherbourg, 1988

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5 et 1,6 Charles Trigan, La Vie et les vertus de messire Antoine Paté, J. Fauvel, Coutances, 1747 (lire en ligne).
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Voisin La Hougue, Histoire de la ville de Cherbourg (continuée de 1728 jusqu'à 1835 par Vérusmor), impr. Boulanger, 1835, p. 126-127.