Élections municipales de 1980 à Cherbourg (partielles)

De Wikimanche

Élections municipales partielles de 1980 à Cherbourg

Elles ont lieu les 7 et 14 septembre 1980.

Il s'agit de compléter le conseil municipal de Cherbourg, où un siège est vacant depuis la démission de Patrick Lanéelle (MRG).

Bien qu'ayant obtenu la majorité absolue au premier tour, Jean Vaur n'est pas élu car le nombre de voix qu'il a recueillies est inférieur au quart du nombre des électeurs inscrits. Il est facilement élu au second tour.

Ce scrutin a la particularité d'opposer trois candidats, Jean Vaur (UDF), Henri Ryst (PS) et Pierre Guilbert (écologiste), dont les pères respectifs, Léon Vaur, Joseph Ryst et Paul Guilbert, sont issus de la même famille politique démocrate chrétienne [1].

Scrutin

Premier tour : Inscrits : 18 497. Votants : 6 091. Exprimés : 5 967. Participation : 32,93 %. Abstention : 67,07 % [2].
Second tour : Exprimés : 7 253.

Candidat Parti Premier tour Second tour Siège
Voix % Voix % #
Jean Vaur UDF 3 234 54,20 % 4 076 56,20 %
1
Henri Ryst PS 2 314 38,78 % 3 177 43,80 %
-
Pierre Guilbert Écologiste 419 7,02 %

Notes et références

  1. Michel Toussaint, « Pas d'enjeu, mais un test intéressant », Ouest-France, 5 septembre 1980.
  2. Le Monde, 9 septembre 1980.

Liens internes