Église Saint-Quentin (Saint-Quentin-sur-le-Homme)

De Wikimanche

Narthex de l'église Saint-Quentin
Abside de l'église

L'église Saint-Quentin de Saint-Quentin-sur-le-Homme est un édifice catholique de la Manche.

Dédiée à saint Quentin, elle relève, pour le culte de la paroisse Saint-Michel centrée à Ducey.

L'église est l'une des plus belles et des mieux conservées de l'ancien diocèse d'Avranches.

Histoire

C'est un édifice en granit avec nef romane et chœur de trois travées (13e) [1].

En granit provenant sans doute du massif granitique d'Avranches, la base de la tour et les murs de la nef, construits dans la première partie du 12e siècle, sont romans. Au 13e siècle furent construits le porche rectangulaire (narthex) précédant la façade occidentale, les deux étages de la tour, le chœur de trois travées et la chapelle latérale sud. La chapelle latérale nord fut édifiée au 15e ou 16e siècle.

Plusieurs restaurations ont été réalisées au 20e siècle, notamment en 1951 après les dommages de guerre. Des vitraux du maître-verrier Gabriel Loire ornent dix-huit baies de l'église paroissiale.

Fin 2015, les boiseries de l'église sont attaquées par la mérule, des travaux sont entrepris, dégageant entièrement le sol; un appel aux dons est lancé.[2] Daniel Levalet, en accord avec la DRAC entreprend une intervention archéologique.

Mobilier

L'autel sud.

Elle abrite plusieurs œuvres classées monument historique au titre d'objet, notamment :

  • le tabernacle et le retable de l'ancien maître-autel avec ses colonnes torses du 17e
  • dans le bras sud du transept : le retable du Rosaire et son tableau de 1636 [3], quatre bas-reliefs du 16e siècle, représentant des scènes de la vie de la Vierge [4] (prédelle du retable du Rosaire)
  • dans le transept nord : l'autel secondaire, retable, tableau La Lapidation de saint Étienne, les statues de saint Jean-Baptiste, sainte Marie-Madeleine et un groupe sculpté de l’Éducation de la Vierge [5]
  • les stalles provenant de l'ancienne cathédrale d'Avranches et la clôture du chœur [6]
  • une tour eucharistique hexagonale et divisée en deux étages de 1566 [7]

Deux cadrans solaires et des sculptures de visages en ornent les murs extérieurs.

Situation

Chargement de la carte...

Bibliographie

Notes et références

  1. L'église de Saint-Quentin sur le site des Études françaises
  2. « L'église de Saint-Quentin et la mérule », Histothèque Jean-Vitel, (lire en ligne), consulté le 20 septembre 2016
  3. « Notice n°PM50001075 », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture.
  4. « Notice n°PM50001073 », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture.
  5. « Notice n°PM50001077 », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture.
  6. « Notice n°PM50001076 », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture.
  7. « Notice n°PM50001072 », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture.

Liens internes