Église Saint-Senier (Saint-Senier-sous-Avranches)

De Wikimanche

Révision datée du 1 décembre 2016 à 12:33 par Teddy (discussion | contributions) (galerie d'images)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
L'église de Saint-Senier-sous-Avranches

L'église Saint-Senier de Saint-Senier-sous-Avranches est un édifice catholique de la Manche.

Entourée de son cimetière, elle domine les vallées des ruisseaux de la Pivette et de Bouillant.

Jean de Hautefrine, évêque d'Avranches, la consacre en 1334 sous le vocable de saint Senier, mais il y avait certainement une église antérieure à cette époque.[1]

Architecture

Façade ouest, porche et calvaire

Elle a la forme d'une croix. Une tour carrée, qui se termine par une flèche, occupe la place d'un bras du transept. Un porche à ogive avec des sièges de pierre précède le portail.[1]

Le mur du chevet est percé d'une fenêtre ogivale, divisée en deux lancettes surmontées de quatre-feuilles.[1]

La nef date du 18e siècle comme l'indique la date 1739.[1]

La voûte est en bois. Le maître autel est richement orné de colonnes torses et de nombreux chérubins.

Mobilier

Une statue porte le nom de Sainte Anne, mais en fait, c'est une Sainte Barbe avec sa palme et sa tour. Elle porte le béguin à la Marie Stuart, la robe et la cordelière des châtelaines [1]. Datant de la fin du 15e siècle, elle a été peinte en blanc et or au 18e siècle. Elle est classée à titre d'objet aux monuments historiques le 4 novembre 1908[2].

En 2014, le retable, la statue de saint Senier et le tableau représentant « la descente de croix » sont restaurés.

Jardin d'art et de mémoire

Dans le cimetière, depuis 2007, un jardin d'art et de mémoire rassemble seize croix et quatre pierres tombales. Les croix, en fonte du 19e siècle à 1930, sont décorées de personnages (le Christ, la Vierge ou des anges), de végétaux porteurs de symboles, de branches et fruits. Les tombes sont celles de l'abbé Léon Vautier Lanos et de Charles Lemasle. [3]

Des tombes remarquables sont gardées à leur emplacement: celles de François Charles Hervé de Saint-Germain-du-Houlme, maire de Saint-Senier pendant 50 ans et de Pierre Prudent, vicomte du Bouëxic.[3]

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 Édouard Le Héricher, Avranchin monumental et historique, éd. Tostain, 1845, p. 159 et suivantes.
  2. Notice n°PM50001094, base Palissy (mobilier), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture.
  3. 3,0 et 3,1 Lucien Leroyer et A-M Moreau, « Cimetière. Jardin d'art et de mémoire », Saint-Senier-sous-Avranches. Bulletin municipal 2009, p. 4 (lire en ligne)

Bibliographie

Liens internes