Saint Senier

De Wikimanche

Saint Senier ou saint Senator probablement né près de Coutances, au village d'Agon[1] est un saint catholique vénéré dans la Manche.

Saint Senier se retire, jeune encore, dans le monastère de Sessiac[2] (aujourd'hui Saint-Pair-sur-Mer) où il est disciple de saint Pair[1].

Selon la tradition, il est évêque d'Avranches après saint Pair. En fait, la vie de saint Senier, non datée avec certitude, a été écrite au 10e siècle par les moines de Saint-Magloire de Paris.

On lui attribue de nombreux miracles, notamment d'avoir rendu la vue à des aveugles et l'ouïe à des sourds. Il est enterré à Sessiac, à la droite de saint Pair[1] .

Ses reliques sont enlevées au 9e siècle, pour aller avec celles de saint Pair et celles de saint Scubilion dans différents lieux, en particulier à Paris, à Orléans et en Angleterre. Elles reviennent en Normandie peut-être au 11 ou 12e siècle, à Rouen et en partie à la cathédrale Saint-André d' Avranches. Avranches perd ses reliques en 1562, lors de l'attaque des hérétiques et Rouen en 1793 à le Révolution[1].

Sa fête est fixée au 18 septembre, puis au 26 septembre.[1]

Dans le diocèse d'Avranches, saint Senier avait sous son invocation deux paroisses Saint-Senier-sous-Avranches et Saint-Senier-de-Beuvron ainsi qu'une chapelle (aujourd'hui disparue) au Teilleul.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 Émile-Aubert Pigeon, Vie des saints des diocèses de Coutances et Avranches, t.1, Coutances,1898, p 97 et suivantes (lire sur gallica.bnf)
  2. Sessiac est orthographié Sesciacum par Daniel Levalet dans L'histoire de Saint-Pair-sur-Mer. Tome I-Avant la naissance de Granville, éd. Rivages de France, 2015